Ecoutez Radio Sputnik
    Ayatollah Ali Khamenei

    Ali Khamenei nomme l'«ennemi numéro un» de Téhéran

    © AP Photo / Oficina del Líder Supremo de Irán
    International
    URL courte
    3240

    Le guide suprême de la révolution iranienne a promis que son pays ne se soumettrait jamais aux pressions exercées par Washington, «ennemi numéro un» de Téhéran.

    Ali Khamenei
    © AP Photo / Office of the Iranian Supreme Leader
    Les États-Unis sont l'ennemi numéro un de l'Iran, et Téhéran ne cèdera jamais aux pressions de Washington sur son dossier nucléaire, a déclaré jeudi le guide suprême de la révolution iranienne Ali Khamenei.

    «Le peuple iranien est l'objet de l'hostilité des États-Unis (…). Les États-Unis sont l'ennemi numéro un de notre peuple (…). Nous ne cèderons jamais face à leur intimidation concernant l'accord nucléaire», a lancé le dignitaire religieux lors d'une allocution télévisée.

    Précédemment, Ali Khamenei avait déclaré que l'Iran ne souhaitait pas sortir de l'accord international sur son programme nucléaire mais qu'il «le réduirait en lambeaux» si les États-Unis décidaient de dénoncer ce texte.

    Cette déclaration est intervenue en réponse à l'annonce faite par Donald Trump de ne pas certifier au Congrès que Téhéran respectait les termes de l'accord nucléaire, ce qui a ouvert la voie à une possible dénonciation US.

    La décision de M.Trump ne revient pas à dénoncer l'accord mais laisse 60 jours au Congrès pour décider de rétablir ou non les sanctions américaines levées dans le cadre de sa mise en œuvre.

    Lire aussi:

    Khamenei sur Trump:«Il y avait peut-être une bonne dizaine de mensonges dans son discours»
    L’Iran maintiendrait ses «capacités balistiques» avec ou sans l’accord des États-Unis
    L’Iran a préparé un plan B au cas où les Européens se retireraient de l’accord nucléaire
    Tags:
    pressions, ennemis, programme nucléaire iranien, Donald Trump, ayatollah Ali Khamenei, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik