Ecoutez Radio Sputnik
    Tim Cook

    Pour le PDG d'Apple, les pubs politiques sur les réseaux sociaux ne sont pas un problème

    © AP Photo / Richard Drew
    International
    URL courte
    141

    «Je ne pense pas que la publicité des autorités étrangères soit un problème majeur. Je crois que ce n'est que 1% du problème», estime le directeur général d'Apple, Tim Cook, ajoutant que la vraie menace consistait à utiliser les réseaux sociaux pour diffuser de fausses nouvelles et diviser les gens.

    La diffusion de la publicité politique sur les réseaux sociaux par les autorités de divers pays ne représente que 1% du problème de l'utilisation de ces plateformes pour manipuler les gens, a déclaré Tim Cook, le directeur général d'Apple, dans une interview à la chaîne de télévision américaine NBC.

    «Je ne pense pas que la publicité des autorités étrangères soit un problème majeur. Je crois que ce n'est que 1% du problème», a-t-il dit.

    M. Cook a ensuite cité d'autres défis beaucoup plus importants et lourds de conséquences pour la population.

    «Un problème beaucoup plus important est le fait que de tels outils soient utilisés afin de diviser les gens et les manipuler dans le but de leur transmettre des nouvelles falsifiées en grand nombre et influencer leurs pensées», a déclaré le chef de la société.

    Le 26 octobre, la messagerie Twitter a annoncé qu'elle avait décidé de bloquer toute publicité de l'agence russe Sputnik et de la chaîne RT. Cette décision est en lien avec la coopération de Twitter dans l'enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

    Le post le plus cher de RT pendant la présidentielle américaine portait sur l'interview en direct de Bernie Sanders, un homme politique américain, sans mentionner Donald Trump ni Hillary Clinton, a expliqué Margarita Simonian, la rédactrice en chef de Sputnik et RT.

    Cependant, Twitter a auparavant lui-même proposé à RT de dépenser de grosses sommes d'argent pour la campagne publicitaire des élections américaines, ce que la chaîne a refusé, selon Mme Simonian

    Quant à Sputnik, il n'a jamais recouru à la publicité sur Twitter.

    D'après la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, l'absence de preuves tangibles qui pourraient justifier le blocage de la publicité de RT et Sputnik par Twitter fait penser que cette décision aurait été influencée par les services spéciaux américains.

    Lire aussi:

    Une éventuelle raison du blocage de la publicité de RT et de Sputnik sur Twitter
    Moscou explique les raisons du comportement de Facebook, Twitter et Google
    Pub de RT/Sputnik interdite sur Twitter: Moscou répondrait par des mesures similaires
    Tags:
    publicité, réseaux sociaux, Internet, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, Margarita Simonian, Tim Cook, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik