International
URL courte
5130
S'abonner

Le Kremlin a catégoriquement condamné les restrictions imposées par le département du Trésor des États-Unis sur la coopération avec les sociétés russes du secteur énergétique, mais a tout de même souligné qu'il en existait également un côté positif du point de vue économique.

Moscou condamne les mesures extraterritoriales du département américain interdisant toute sorte de relations commerciales avec les entreprises russes dans les projets arctiques, en eau profonde et concernant l'huile de schiste, a déclaré le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov. Néanmoins, et malgré la réaction de l'État russe initialement négative, elles s'avèrent avoir également un effet positif.

«C'est négatif, le caractère extraterritorial de telles lois est, bien entendu, un phénomène inadmissible pour nous, nous sommes catégoriquement contre», a affirmé aux journalistes M.Peskov, ajoutant que ma Russie conservait une «attitude extrêmement négative par rapport aux mesures restrictives de cette sorte».

«En cela, je veux vous rappeler que, outre l'impact négatif, il existe aussi un effet positif pour notre économie, dont a parlé à plusieurs reprises le Président russe», a-t-il néanmoins mis en exergue.

Auparavant, Vladimir Poutine avait notamment fait remarquer que les sanctions antirusses auraient à la longue des effets positifs car la Russie mobilisait ses ressources et ses talents, bien que ces mesures soient toujours «un glaive double tranchant, qui nuisent à tout le monde, y compris à ceux qui les imposent», a-t-il conclu.

Le 31 octobre, le département du Trésor des États-Unis a annoncé que les activités suivantes étaient interdites aux citoyens américains si elles sont exercées sans licence ou sans une autre permission du bureau de contrôle des actifs étrangers: la livraison, l'exportation, la réexportation (tant direct qu'indirect), la fourniture de technologies pour la surveillance et pour la réalisation de projets en eau profonde, arctiques et liés à l'huile de schiste.

L'interdiction concerne toutes les personnes physiques et morales en Russie que Washington a déjà inscrites ou va inscrire dans sa liste noire. Les nouvelles mesures toucheront les projets qui seront lancés à partir du 29 janvier 2018.

Lire aussi:

La France recense le plus grand nombre journalier d’admissions en réanimation depuis début novembre
Le chef du Conseil scientifique prévient du risque d'une situation extrêmement difficile dès la mi-mars en France
Emmanuel Macron pourrait annoncer le 3e confinement ce mercredi, selon le JDD
Une voiture de police percute une foule de spectateurs à un rodéo nocturne et roule sur une personne - vidéos
Tags:
restrictions, coopération, secteur énergétique, énergie, sanctions, Département du Trésor américain, Kremlin, Dmitri Peskov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook