International
URL courte
3170
S'abonner

Les ex-actionnaires de Ioukos ont demandé l'arrêt de toutes les procédures juridiques visant à obtenir la saisie de biens russes sur le territoire belge.

Les anciens actionnaires du géant pétrolier russe Ioukos ont retiré leur plainte réclamant la saisie de biens russes en Belgique, a annoncé le directeur général du Centre international pour la protection juridique (CIPJ) Andreï Kondakov.

"Aujourd'hui les ex-actionnaires de Ioukos ont annoncé l'arrêt complet de l'ensemble des procédures qu'ils avaient initiées en juin 2015 en vue de mettre en œuvre les décisions de la Cour d'arbitrage de La Haye en Belgique", a fait savoir Me Kondakov.

Selon lui, l'arrestation des biens russes en Belgique ordonnée auparavant doit être désormais levée.

En novembre 2016, la Cour d'appel de Paris avait annulé l'arrestation des actifs français de trois entreprises publiques russes prononcée dans le cadre de procès des anciens actionnaires du groupe Ioukos. Mi-octobre dernier, le ministre russe de la Justice Alexandre Konovalov a annoncé que les ex-actionnaires avaient retiré leurs plaintes visant les biens russes sur le territoire français.

Lire aussi:

Opération anti-drogue à Avignon: un policier mortellement blessé lors des tirs
Accident de laboratoire à l’origine du Covid-19: et si c’était vrai?
Un conseiller de Véran déplore «l’état catastrophique du pays» et rejoint le RN
Philippe de Villiers: «Nous sommes dans un Nouveau Monde totalitaire que Big Brother n’aurait pas conçu»
Tags:
biens publics, plainte, action en justice, arrestation, Ioukos Universal Limited, Andreï Kondakov, Belgique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook