Ecoutez Radio Sputnik
    Mossoul en ruines

    L’Onu appelle à enquêter sur la mort de civils dans les raids de la coalition à Mossoul

    © Sputnik . Nazek Mohammed
    International
    URL courte
    2120

    Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme appelle Bagdad à enquêter sur d'éventuelles violations à Mossoul commises par la coalition internationale conduite par les États-Unis.

    Le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme a appelé la communauté internationale et Bagdad à enquêter sur les violations des droits de l'homme à Mossoul commises par la coalition internationale et les forces armées irakiennes. Parmi celles-ci figure le cas de 461 civils tués lors de la phase de combats la plus intense, lit-on dans un rapport conjoint de la mission d'assistance pour l'Irak et du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme.

    «Nous appelons les autorités irakiennes à mener une enquête minutieuse, efficace, rapide et indépendante de toutes les violations possibles de la législation internationale dans le domaine des droits de l'homme et du droit humanitaire international commises par toutes les parties au conflit et, si possible, à punir les coupables. Nous les appelons également à assurer que les résultats de l'enquête soient rendus publics», indique le rapport.

    Selon ses auteurs, au moins 461 civils ont été tués à Mossoul dans des frappes aériennes lors de la phase des combats la plus intense engagée le 19 février. Dans la plupart des cas, les experts n'ont pas réussi à établir leurs auteurs. La mort de civils pourrait être le résultat des actions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis.

    Le document appelle également la communauté internationale à «enquêter minutieusement sur tous les incidents qui ont causé la mort de civils et dans lesquels la communauté internationale était impliquée», précisant que les résultats de l'enquête devaient être rendus publics.
    En outre, le rapport signale la nécessité de dédommager les parents de civils blessés ou tués dans les frappes aériennes quand cela a été prouvé, comme dans le cas de l'incident du 17 mars dans une banlieue ouest de Mossoul. 

    Lire aussi:

    Les ONG demandent une enquête sur les crimes de la coalition internationale à Mossoul
    Selon le PM irakien, moins de 1.260 civils ont été tués lors de la libération de Mossoul
    Civils tués à Raqqa: Moscou appelle les USA à mieux planifier leurs frappes
    Tags:
    violations, droits de l’homme, coalition anti-Daech, Mission d’assistance des Nations unies en Irak (UNAMI), Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HDCH), Mossoul
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik