Ecoutez Radio Sputnik
    Un laboratoire d'expertise et de diagnostic

    Moscou met en doute les explications US sur la collecte de biomatériaux en Russie

    © Sputnik. Vitaliy Timkiv
    International
    URL courte
    Collecte du matériel biologique des Russes (9)
    4220

    Le ministère russe des Affaires étrangères doute que le Pentagone collecte des matériaux biologiques des Russes à des fins scientifiques.

    Les explications données par le Pentagone à sa campagne de collecte de matériaux biologiques des Russes sont peu convaincantes, a déclaré jeudi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Riabkov.

    «Même moi, un profane, je considère ces explications comme farfelues et douteuses», a indiqué M.Riabkov devant des journalistes.

    Le Président russe Vladimir Poutine a annoncé lundi que certaines forces collectaient du matériel biologique des représentants de différentes ethnies à travers toute la Russie. Selon son porte-parole Dmitri Peskov, des représentants d'organisations non gouvernementales et d'autres organismes se livrent à ce genre d'activités. De tels cas ont été signalés par les services secrets russes.

    Beau Downey, un représentant de l'Air Education and Training Command chargé de la formation des aviateurs de l'US Air Force, a confirmé à Sputnik que les États-Unis collectaient des biomatériaux en Russie pour étudier le système musculo-squelettique. Il a affirmé que le choix des Russes n'était pas intentionnel.

    Dossier:
    Collecte du matériel biologique des Russes (9)

    Lire aussi:

    Le Kremlin dit d'où Poutine tient les informations sur la collecte de matériel biologique
    Moscou exhorte les USA à prouver que la collecte de matériel biologique n’est pas illégale
    Le Pentagone explique les raisons de la collecte du matériel biologique des Russes
    Tags:
    matériaux biologiques, US Air Force, Pentagone, Beau Downey, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Sergueï Riabkov, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik