International
URL courte
291
S'abonner

Si besoin est, l’accord de réduction de production de pétrole, en vigueur depuis le début de l’année en vue de faire remonter les cours et prolongé de neuf mois jusqu’en mars 2018, pourrait être prolongé encore davantage.

Le ministre russe de l'Énergie Alexandre Novak a annoncé jeudi avoir évoqué avec le roi d'Arabie saoudite Salmane Ben Abdelaziz Al-Saoud l'accord entre l'OPEP et des pays non membres sur les quotas de production, ainsi que la possibilité de sa prolongation.

«Nous avons discuté [l'accord OPEP+]. Le roi était satisfait par les actions concertées de la Russie et de l'Arabie saoudite en matière de rééquilibrage du marché de pétrole. Nous avons également discuté de la prolongation de l'accord en cas de nécessité», a dit M. Novak aux journalistes.

Il a ajouté que la prolongation de l'accord de Vienne sur les quotas de production dépendrait de la situation du marché.

«Nous avons devant nous cinq mois. À présent, le marché est bien équilibré», a-t-il constaté.

Le 25 mai, les pays membres de l'OPEP et autres grands producteurs de pétrole indépendants ont décidé de reconduire leurs quotas de production jusqu'à fin mars 2018.

Fin 2016, les exportateurs se sont engagés à réduire leur production cumulée de pétrole de 1,8 million de barils par jour, dont 300.000 barils produits par la Russie.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Tags:
Salmane ben Abdelaziz al-Saoud, pétrole, quotas, OPEP, Alexandre Novak, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook