International
URL courte
9115
S'abonner

Les rapports faisant état de l'effondrement d'un tunnel sur le polygone nucléaire nord-coréen de Punggye-ri ont déclenché des craintes de fuite radioactive sur le site.

Au moins une centaine d'ouvriers auraient trouvé la mort mi-septembre dans l'effondrement d'un tunnel sur le polygone nucléaire nord-coréen de Punggye-ri dans le sillage du sixième essai nucléaire mené par Pyongyang, a affirmé récemment la chaîne de télévision japonaise Asahi.

Toujours selon la chaîne, un deuxième effondrement se serait produit sur le site pendant l'opération de recherche et de sauvetage, portant le bilan total du drame à plus de 200 victimes.

Ces rapports sont intervenus après que le chef de l'Administration météorologique de Corée (KMA) Nam Jae-Cheol a constaté que de nouveaux tests nucléaires à Punggye-ri pourraient entraîner un effondrement majeur et la fuite de matières radioactives dans l'environnement.

Jusqu'à présent, il était généralement considéré que les essais nucléaires nord-coréens n'avaient pas causé de dommage aux pays voisins. Cependant, des experts estiment que la cavité à l'intérieur de la montagne de Mantap qui domine le site le rend instable.

Selon le chercheur chinois en matière d'armes nucléaires Wang Naiyan cité par le journal South China Morning Post, l'effondrement de la montagne «laisserait sortir beaucoup de mauvaises choses».

«Une bombe de 100 kilotonnes est une bombe relativement grosse. Le gouvernement nord-coréen doit mettre un terme à ses essais qui présentent une menace énorme non seulement pour la Corée du Nord mais également pour d'autres pays, notamment la Chine», a estimé le chercheur.

Lire aussi:

L'ancien ministre Éric Raoult est mort
Sans assimilation, le risque «d’une guerre de tous contre tous»? – vidéo
Il était «mal informé»: Thierry Breton tacle Renaud Muselier après sa précommande de Spoutnik V
Biden appelle Poutine «Сloutine» en plein discours sur les relations russo-américaines – vidéo
Tags:
victimes, tunnel, effondrement, menace nord-coréenne, radiation, fuite, nucléaire coréen, polygone nucléaire de Punggye-ri (Corée du Nord), Nam Jae-Cheol, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook