Ecoutez Radio Sputnik
    Un système de missiles sol-air S-400 Triumph

    S-400 pour la Turquie: la Russie condamne les pressions extérieures

    © Sputnik . Grigoriy Sisoev
    International
    URL courte
    15381

    La décision prise par la Russie de livrer des missiles sol-air S-400 à la Turquie ne concerne que ces deux pays et Moscou dénonce les tentatives d’autres États de s’ingérer dans ses relations, selon Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

    Le dialogue russo-turc sur les livraisons de systèmes de missiles S-400 ne doit pas subir de pressions extérieures, a déclaré jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, commentant, lors d’un point presse, la décision des États-Unis d’adopter des sanctions contre des entreprises de défense russes.

    «Nous considérons nos relations avec la Turquie comme indépendantes des États tiers. Nous comprenons parfaitement bien les intérêts des autres acteurs. Mais nous tenons à entretenir des rapports avec la Turquie», a répondu Mme Zakharova, à la question de savoir si les sanctions américaines avaient pour objectif d’entraver les livraisons de systèmes de missiles S-400 à la Turquie.

    Selon la porte-parole, la Russie, qui tient compte des problèmes internationaux et veille sur la sécurité dans la région, informe la communauté internationale de ses projets.

    «S’il y a des chances pour coopérer, nous les saisissons. Et ce sera ainsi dans ce cas-là. Nous mettons la communauté internationale au courant de nos projets. Nous n’avons pas caché ce projet […]. Mais ce domaine est de valeur et ne doit pas subir de pressions d’autres acteurs», a noté Mme Zakharova.

    La semaine dernière, le département d'État américain a publié une liste de 39 sociétés russes avec lesquelles il sera désormais interdit de commercer. La liste comprend 33 sociétés dont l’agence d'exportation d'armements Rosoboronexport, le groupe de hautes technologies Rostec, le plus important fabricant d'armes à feu russe Ijmach, le groupe Kalachnikov, les avionneurs MiG, Sukhoi et Tupolev. 

    Le groupe Rostec, qui figure sur la liste noire américaine, a signé un contrat avec la Turquie sur les livraisons de quatre batteries de missiles sol-air S-400 qui devraient commencer d’ici deux ans.

    Le S-400 Triumph est le système de défense antiaérienne et antimissile russe le plus moderne. Il peut également détruire des cibles terrestres. La portée des missiles qui équipent le S-400 dépasse les 400 kilomètres. Ils peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres.

    S-400 Triumph
    © Sputnik .
    S-400 Triumph

    Lire aussi:

    Poutine évoque l’accélération des livraisons des systèmes S-400 à la Turquie
    S-400: le coût du contrat entre Moscou et Ankara révélé
    La date de la livraison des S-400 russes à la Turquie annoncée
    Tags:
    sanctions antirusses, sanctions, S-400, Rostec, Maria Zakharova, Turquie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik