International
URL courte
19849
S'abonner

«De telles actions (...) peuvent être qualifiées de crime de guerre»: la Défense russe a accusé les États-Unis d'empêcher de fournir de l'aide humanitaire dans un camp de réfugiés en Syrie où la situation est «la plus difficile» en raison du déploiement d'une base militaire illégale dans la ville syrienne d'al-Tanf.

Les réfugiés syriens dans la région de la ville syrienne d'al-Tanf, où se trouve une base militaire américaine, sont privés de la possibilité de recevoir une aide humanitaire, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«La situation humanitaire la plus difficile reste  celle de la région d'al-Tanf, en raison du déploiement illégal, par les États-Unis, d'une base militaire avec interdiction de l'approcher à plus de 55 kilomètres. Des dizaines de milliers de réfugiés syriens ne peuvent pas recevoir d'aide humanitaire dans le camp voisin d'al-Rukban», a déclaré le Centre russe.    

Ces Syriens qui ont réussi à quitter la région confirment l'information sur la situation humanitaire désastreuse à al-Rukban, indique le rapport. Lors d'un affrontement entre terroristes près du camp, 13 réfugiés ont été tués et plus de 20 autres, dont des enfants, blessés, a noté le communiqué précisant que les militaires américains ne leur avaient fourni aucune aide.

«De telles actions de la part des militaires américains et de la coalition internationale dans la région d'al-Tanf constituent une violation flagrante du droit international humanitaire et peuvent être qualifiées de crime de guerre», conclut le communiqué du Centre.    

Le camp d'Al-Rukban se trouve à 18 km au sud de la ville d'al-Tanf qui abrite une base des États-Unis.

Le ministère russe de la Défense a précédemment annoncé que les réfugiés d'al-Rukban étaient devenus une sorte de «bouclier vivant» pour les militaires de la base américaine d'Al-Tanf. 

Le camp héberge actuellement au moins 60.000 femmes et enfants de Raqqa et de Deir ez-Zor.

Lire aussi:

La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Ankara réagit vivement à une caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
«Un voyage en Absurdie»: Marine Le Pen exprime sa colère après une réunion des ministres sur la gestion sanitaire
Didier Raoult: «C’est quelque chose que je ne prédisais pas»
Tags:
camp de réfugiés, base militaire US, base militaire, aide humanitaire, Al-Tanf, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook