Ecoutez Radio Sputnik
    MV-22 Osprey

    Pourquoi les aéronefs US s’écrasent et les missiles nord-coréens volent?

    © AFP 2019 SAUL LOEB
    International
    URL courte
    25901

    Depuis plusieurs années, les convertiplanes Osprey causent des problèmes non seulement aux USA lors de leur développement et de leur utilisation, mais aussi au Japon, où ils s’écrasent de façon régulière. Mais pourquoi Tokyo n’a-t-il demandé des explications à Washington que maintenant? L’expert militaire Vladimir Evseev l’explique à Sputnik.

    Le ciel au-dessus du Japon devient de plus en plus dangereux. En cause non seulement la menace croissante des missiles nucléaires nord-coréens, mais des incidents réguliers avec l'équipement militaire de l'allié stratégiques du Japon — les États-Unis. Cette semaine, le ministère de la Défense du Japon a décidé de demander au Commandement des Forces armées américaines de fournir des données complètes sur le nombre d'accidents avec les convertiplanes Osprey de l'US Navy.

    Le nombre d'accidents avec les Osprey dépasse le niveau des accidents dans l'aviation militaire américaine, a déclaré le secrétaire général du Cabinet japonais Yoshihide Suga lors d'une conférence de presse à Tokyo. Par conséquent, «fin septembre, le ministère de la Défense du Japon a demandé les chiffres pertinents du côté américain.»

    Toutefois, afin de ne pas se créer des problèmes avec les États-Unis, M.Suga a déclaré qu'il ne faudrait pas juger la fiabilité de l'appareil sur le nombre d'accidents. «Il y a des accidents liés à des erreurs humaines», a-t-il fait remarquer.

    Dans le même temps, la question de la sécurité des convertiplanes américains n'est pas sortie de nulle part. En fait, elle a été laissée «en suspens»  pendant de nombreuses années. Pourquoi le gouvernement japonais a-t-il décidé cette fois-là de faire une demande officielle? Selon l'expert militaire de la CEI Vladimir Evseev, l'aggravation de la crise coréenne a eu un impact sérieux sur cette situation.

    «Le Japon est préoccupé par les lancements nord-coréens de missiles balistiques Hwaseong-14 au-delà de son territoire et du fait que les États-Unis ne les interceptent pas. Cela crée aujourd'hui des conditions dans lesquelles le Japon se considère en mesure de demander aux Américains la divulgation complète des informations sur les convertiplanes. Ainsi, la question des accidents impliquant l'équipement aérien américain émerge tout naturellement dans le contexte de la dissuasion inefficace face à la Corée du Nord», estime-t-il.

    «D'une part, la coopération militaire entre les pays alliés ne fait que s'intensifier. D'autre part, les autorités japonaises commencent à se rendre compte que les Américains ont tout simplement peur d'abattre les missiles nord-coréens lors de leurs tirs d'essai. Car une interception ratée entraînerait une situation embarrassante et très grave avec des conséquences les plus négatives pour l'image des États-Unis. Dans le même temps, la dissuasion face à la Corée du Nord ne s'est justifiée en aucune façon», déclare l'expert à Sputnik.

    Ce n'est pas un secret que le projet des convertiplanes Osprey est source de scandale: de nombreux chefs du Pentagone ont donné des ordres pour la fin du financement du programme V-22, mais chaque fois ces décisions ont été révisées.

    Les Forces armées américaines ont reporté le déploiement des Osprey sur la base aérienne de Yokota, dans la région de Tokyo, qui devait initialement commencer dans la seconde moitié de cette année. Cependant, le déploiement a été reporté de nouveau, cette fois à une période postérieure à octobre 2019, a annoncé la chaîne de télévision NHK se référant aux représentants du Pentagone. La Défense américaine n'a pas précisé les raisons du retard. Il est prévu de déployer 10 convertiplanes Osprey sur la base de Yokota pour leur utilisation dans des opérations spéciales.

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Tags:
    crash d'avion, missiles, V-22 Osprey, Yoshihide Suga, États-Unis, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik