International
URL courte
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)
5150
S'abonner

Les pressions exercées par le gouvernement américain sur les réseaux sociaux sont scandaleuses, a déclaré le chef de la diplomatie russe, tout en appelant les journalistes américains à y résister et à rester fidèles à l'éthique journalistique.

Après que Twitter et Facebook ont tourné le dos aux médias russes RT et Sputnik, le ministre russe des Affaires étrangères s'est dit indigné par les pressions que l'establishment des États-Unis fait subir aux réseaux sociaux.

«J'espère que les représentants des médias en ligne, des réseaux sociaux resteront tout de même fidèles aux idéaux professionnels du journalisme, tenteront dans toute la mesure du possible d'écrire la vérité et ne céderont pas à la pression absolument outrageuse et à l'ingérence directe dans le fonctionnement des réseaux sociaux», a fustigé Sergueï Lavrov au cours d'une conférence de presse à Moscou.

Les pressions et l'implication en question sont effectuées par le Congrès américain «qui avance toujours de nouvelles accusations et exigences qui ne repose sur aucun fait concret», a-t-il poursuivi.

Plus tôt, Facebook et Twitter avaient affirmé qu'ils allaient présenter au Sénat américain des données sur des comptes qui, selon des sénateurs, pourraient être liés à la Russie. En guise de mesures pour contrer cette prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle américaine de 2016, la messagerie Twitter a annoncé qu'elle avait bloqué la publicité de tous les canaux appartenant à l'agence russe Sputnik et à la chaîne RT. Facebook a de son côté durci les règles de la publicité politique.

Ensuite, RT a fait savoir qu'en 2016, pendant la période de l'élection présidentielle américaine, Twitter avait cherché à convaincre cette chaîne russe de publier sur sa plateforme un volume important de publicité, «offre exclusive» qui a été déclinée. La chaîne a donc publié la présentation faite par Twitter à RT et qui portait sur la promotion du contenu lié aux élections américaines.

Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, l'absence de preuves tangibles qui pourraient justifier le blocage de la publicité de RT et Sputnik par Twitter fait penser que cette décision aurait été influencée par les services spéciaux américains.

Dossier:
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)

Lire aussi:

La chef de la diplomatie suédoise piégée dans un canular téléphonique au sujet de Nord Stream 2
«En France, on n’aurait pas honte avec ce que l’on produit»: le propriétaire d’une pâtisserie en Russie se confie
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Pass sanitaire: pour les forains, le gouvernement a donné le «coup de grâce à l’activité économique»
Tags:
accusations, médias, réseaux sociaux, pressions, ingérence, publicité, blocage, Congrès des États-Unis, Sputnik, chaîne de télévision russe RT, Twitter, Inc, Facebook, Inc, Sergueï Lavrov, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook