Ecoutez Radio Sputnik
    Pékin appelle les USA à ne pas intervenir dans ses affaires en mer de Chine méridionale

    Pékin appelle les USA à ne pas intervenir dans ses affaires en mer de Chine méridionale

    © AP Photo / Bullit Marquez
    International
    URL courte
    2200

    Pékin espère que les États-Unis pourront aider et ne feront pas de difficultés quant au règlement du différend territorial en mer de Chine méridionale, a déclaré le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zheng Zeguang en prévision de la visite de Donald Trump en Chine.

    La Chine espère que Washington pourra favoriser le règlement du différend territorial en mer de Chine méridionale et que les États-Unis ne causeront pas de nouvelles difficultés, a déclaré le ministre chinois des Affaires étrangères Zheng Zeguang en répondant aux critiques américaines sur les activités économiques et militaires de Pékin dans la région.

    Selon le vice-ministre, la Chine a une souveraineté incontestable sur les iles et leurs eaux territoriales en mer de Chine méridionale. Il n'y a aucun problème avec la navigation dans la région. Toutefois, Pékin se déclare prêt à résister à tous les acteurs qui utiliseraient cette question comme un prétexte pour menacer la souveraineté et la sécurité chinoises.

    Le problème de la mer de Chine méridionale consiste en l'occupation illégale de certaines iles appartenant à la Chine par d'autres pays, explique M.Zeguang. Pour lui, Pékin est prêt à régler pacifiquement ces questions avec les États concernés par ce conflit.

    «Le problème de la mer de Chine méridionale n'est pas un problème entre la Chine et les États-Unis», a-t-il ajouté.

    Washington pourrait mieux favoriser le règlement de cette question sans créer des nouveaux problèmes, estime M.Zeguang. Il espère que les États-Unis pourront évaluer objectivement les évènements positifs en mer de Chine méridionale et respecter les efforts de la Chine et des autres pays de la région visant à la paix et à la stabilité.

    Auparavant, Washington avait critiqué la construction d'iles artificielles et le renforcement de l'infrastructure militaire effectués par la Chine dans la région.

    Les îles Spratly en mer de Chine méridionale sont l'objet d'un différend territorial entre le Brunei, la Chine, la Malaisie, les Philippines et le Vietnam. L'archipel n'a pas de population résidente, néanmoins, cette zone est riche en ressources pétro-gazières et halieutiques, et est situé sur des routes maritimes stratégiques. Le niveau du commerce international dans cette région s'élève à 5.000 milliards de dollars (4.300 milliards d'euros).

    Lire aussi:

    La mer de Chine méridionale, nouvelle pomme de discorde ente Pékin et Washington
    Pékin accuse Washington de porter atteinte à sa souveraineté
    Pékin voit rouge après l’apparition d’un navire US près d’un archipel disputé
    Tags:
    région, règlement, litiges territoriaux, souveraineté, mer, ministère chinois des Affaires étrangères, Vietnam, Philippines, Malaisie, Brunei, Mer de Chine méridionale, Washington, États-Unis, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik