International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2017) (110)
9340
S'abonner

Au mois d’octobre, le nombre de rencontres et d’entrevues entre les militaires russes et les leaders de l’opposition syrienne a considérablement augmenté, a annoncé le général Sergueï Kouralenko, directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

En octobre, la fréquence des réunions au cours desquelles les représentants de la Russie et les dirigeants de l’opposition syrienne ont abordé des questions relatives à l’aide humanitaire et à l’avenir politique de la Syrie a considérablement augmenté par rapport aux mois précédents, a indiqué Sergueï Kouralenko, directeur du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Selon l'analyse effectuée par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, les rencontres et les entrevues entre les leaders et les représentants de l'opposition militaire syrienne sont plus nombreuses: celles visant à régler les questions humanitaires ont quadruplé, celles visant à surmonter la crise en Syrie a triplé et celles ayant pour but de reconstruire les infrastructures essentiel pour la population a doublé.»

Selon M.Kouralenko, cela témoigne du fait que le degré de confiance des représentants de l'opposition militaire envers les commandants russes du centre a augmenté.

Il a en outre indiqué que le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie continuait à œuvrer pour le processus de paix en Syrie.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2017) (110)

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
La Russie bientôt deuxième producteur d’or mondial? «Elle sait que le système financier n’est pas viable»
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Tags:
négociations, militaires, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik