International
URL courte
141441
S'abonner

D’après un sénateur russe, la Russie doit correctement se préparer à une possible rencontre avec le Président américain au Vietnam et avoir en main un maximum d’atouts, car on ne négocie qu’avec le plus fort.

L’activité des Forces aérospatiales russes en Syrie ne fera prochainement qu’augmenter et non seulement en raison de la nécessité de venir au bout des terroristes, mais aussi en prévision d’une possible rencontre entre les leaders russe et américain Vladimir Poutine et Donald Trump, estime Frants Klintsevitch, vice-président de la commission russe de défense et de sécurité du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

«Apparemment, l’activité des Forces aérospatiales russes en Syrie ne fera prochainement que de s’intensifier. Il est clair qu’avant tout cela est dicté par des raisons purement militaires – il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud pour empêcher les terroristes de Daech de relever la tête. En même temps, la préparation d’une possible rencontre entre les Présidents russe et américain est en cours», a-t-il indiqué sur sa page Facebook.

Le sénateur considère que, si elle a lieu, cette rencontre pourra influencer les événements en Syrie.

«La Russie doit s’y présenter avec un nombre maximal d’atouts», a-t-il souligné, avant de comparer – tout en soulignant que toutes les analogies n’étaient que conventionnelles – la situation à celle qui avait eu lieu à Yalta. Et de pointer que tout comme il y a plus de 70 ans, on ne dialoguait qu’avec les puissants.

Le ministère russe de la Défense a annoncé que des Tu-22M3 ayant décollé du territoire russe ont survolé l’Iran avant de porter samedi une frappe massive contre les sites de Daech près de la ville d'Abou Kamal dans la province syrienne de Deir ez-Zor.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Tags:
atout, rencontre, crise syrienne, Daech, Troupes aérospatiales de Russie, Donald Trump, Frants Klintsevitch, Vladimir Poutine, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook