Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Pyongyang dévoile ses moyens de pression sur Washington

    © REUTERS/ Axel Schmidt
    International
    URL courte
    11353

    Le seul moyen de stopper le Président américain Donald Trump serait de recourir à la force physique, selon Pyongyang.

    La Corée du Nord estime qu'il n'est possible de stopper le Président américain « fou» Donald Trump que par la force physique, annonce le journal nord-coréen Rodong Sinmun

    «Personne ne sait quand et à quelle heure le coquin enragé ayant perdu la raison qu'est Trump commettra un acte irréfléchi. Le seul moyen de le stopper est de régler le problème par la force physique absolue», indique le journal.

    L'organe officiel du Parti du travail de Corée ajoute qu'«une personne plongée dans le marasme n'est pas capable de commettre des actions rationnelles et ne comprend pas les paroles».

    «Si les États-Unis ne prennent pas en compte notre volonté super puissante et osent par mégarde nous attaquer, il ne nous restera plus qu'à leur infliger une punition cruelle et résolue. Lorsque cela se passera, aucun regret n'aidera pas les États-Unis», a souligné le journal nord-coréen.

    Auparavant,  le chef de la Maison-Blanche avait déclaré aux journalistes  qu'une décision serait bientôt prise quant à l'ajout ou non de la Corée du Nord sur la liste des pays qui soutiennent le terrorisme. Le Président américain a souligné que Pyongyang représentait «un très gros problème pour les États-Unis et le monde entier». Selon Donald Trump, Washington était en train de changer son approche du problème, la politique menée depuis 25 ans à l’égard de la Corée du Nord ayant été marquée par «une faiblesse absolue».

    Lire aussi:

    Trump: «les États-Unis ne toléreront plus le comportement de la Corée du Nord»
    Trump demande l’aide de la Russie pour «maîtriser» le dossier nord-coréen
    La Russie espère que les USA ne provoqueront pas la Corée du Nord
    Tags:
    actes irréfléchis, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik