Ecoutez Radio Sputnik
    Konstantin Kossatchev

    Où mènera le refus du Congrès américain de s’entretenir avec l’ambassadeur russe?

    © Sputnik . Vladimir Trefilov
    International
    URL courte
    9232

    Le sénateur russe Konstantin Kossatchev a réagi à la déclaration de l'ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, selon laquelle les membres du Congrès américain refusaient d’organiser une rencontre bilatérale avec lui.

    La réticence de la part du Congrès des États-Unis à s'entretenir avec l'ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, est motivée par le fait que la partie américaine n'aura rien à opposer aux arguments raisonnables de la Russie, estime le président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Konstantin Kossatchev.

    «Malheureusement, nos collègues américains préfèrent "cuire dans leur propre jus", croyant aux théories antirusses des fervents russophobes et sans se donnant la peine de parler du fond des questions.»

    Selon M.Kossatchev, une telle attitude suscite «de plus en plus de regret et de déception».

    L'ambassadeur russe à Washington, Anatoli Antonov, a déclaré que toutes ses demandes à l'adresse du Congrès américain d'organiser une rencontre bilatérale étaient restées lettre morte.

    «Je vous assure qu'aucune de mes demandes envoyées au Congrès n'a été traitée. Je suis très ravi pour M.Huntsman (ambassadeur des États-Unis en Russie, ndlr) que nos parlementaires ont accueilli chaleureusement et avec qui ils ont exprimé la volonté de coopérer. Espérons que cela permettra de sortir la situation de l'impasse où elle se trouve actuellement», a-t-il annoncé.

    Lire aussi:

    Poutine nomme le nouvel ambassadeur russe aux États-Unis
    «Etat lamentable» des relations russo-américaines, selon l’ambassadeur russe aux USA
    «Le Président a été très accueillant»: l'ambassadeur de Russie aux USA rencontre Trump
    Tags:
    rencontre, refus, Anatoli Antonov, Konstantin Kossatchev, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik