Ecoutez Radio Sputnik
    Cyberattaque

    Moscou: les «accusations infondées» de cyberattaques ne sont qu’un «moyen de pression»

    © Sputnik. Natalia Seliverstova
    International
    URL courte
    336471

    Accuser n’importe quel pays d’attaques informatiques sans aucune preuve est devenu un instrument de pression politique, a déclaré Oleg Khramov, secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Russie lors d’un point de presse donné à Vienne.

    Les accusations injustifiées de cyberattaques portées contre quelque pays que ce soit donnent la possibilité d'exercer des pressions politiques, a indiqué Oleg Khramov, secrétaire adjoint du Conseil de sécurité de la Russie durant un point de presse de l'OSCE à Vienne.

    «Le recours aux accusations infondées d'attaques informatiques en tant que moyen de pression politique est inacceptable», a-t-il souligné.

    D'après lui, tous les pays devraient partager le même objectif global, à savoir empêcher la survenue de conflits dans le domaine informatique.

    «Pour cela, après 20 ans du travail, il faudrait prendre une mesure importante — définir des règles juridiques supplémentaires qui devront prendre en compte les particularités des technologies informatiques de nos jours.»

    Lire aussi:

    La cyberattaque WannaCry a coûté 1 Md USD à l’économie mondiale
    De nouvelles cyberattaques à craindre? Des inconnus cherchent à dérober l’antivirus
    Un tiers des cyberattaques contre la Russie lancées depuis les États-Unis
    Tags:
    pressions, cyberattaque, Oleg Khramov, Vienne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik