Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Chine

    Le Japon se dit prêt à abattre les missiles nord-coréens, la Chine réagit

    © AFP 2019 STR
    International
    URL courte
    33747
    S'abonner

    Alors que le Premier ministre japonais a menacé d’abattre les missiles tirés par Pyongyang, Pékin espère arriver à une désescalade sur la péninsule par la voie des négociations.

    La Chine a appelé lundi à chercher une solution à la crise coréenne à la table des négociations, qualifiant la situation sur la péninsule d'«extrêmement compliquée et sensible». Réagissant aux propos tenus par le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, lors d'une conférence de presse commune avec Donald Trump, actuellement en tournée en Asie, le ministère chinois des Affaires étrangères a exprimé l'espoir d'une résolution pacifique du problème.

    «Nous espérons que dans les conditions actuelles, tous les propos et actions des parties concernées contribueront à la baisse des tensions et au retour à la voie d'une solution négociée sur les problèmes de la péninsule», a indiqué lundi Hua Chunying, porte-parole de la diplomatie chinoise.

    Le Président américain, qui a entamé à Tokyo une vaste tournée en Asie qui le mènera dès mardi à Séoul, a mis en exergue la nécessité d'isoler plus encore le régime de Kim Jong-Un, affirmant que «l'heure de la patience stratégique était révolue».

    Apportant son soutien au chef de la Maison-Blanche, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a de son côté affirmé que le Japon abattrait les missiles nord-coréens «si nécessaire», mais en coopération avec Washington.

    La Corée du Nord a effectué un sixième essai nucléaire en septembre, son plus puissant à ce jour, et a également testé plusieurs missiles balistiques potentiellement susceptibles d'atteindre une bonne partie du territoire américain.

    Tags:
    Shinzo Abe, Corée du Nord, Chine, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik