International
URL courte
8152
S'abonner

Le sénateur russe Konstantin Kossatchev a donné son sentiment sur l’intention du Japon d’acheter aux États-Unis des équipements pour intercepter et éliminer des missiles nord-coréens.

L'achat par le gouvernement japonais de missiles intercepteurs et d'autres armes visant à détruire des missiles de Pyongyang pourrait conduire à un conflit nucléaire, estime le président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe) Konstantin Kossatchev.

«Trump demeure fidèle à lui-même. Il a conseillé à Tokyo d'acheter beaucoup d'équipement militaire supplémentaire aux États-Unis pour qu'il puisse abattre des missiles nord-coréens.»

Selon lui, on peut y voir l'influence du business américain tout comme dans l'histoire des sanctions prises à l'égard des entreprises participant au projet Nord Stream 2.

«Mais dans ce cas-là, le prix à payer est un éventuel conflit nucléaire, c'est pourquoi, on veut espérer que Washington et Tokyo le comprennent», a résumé Konstantin Kossatchev.

Au cours d'une conférence de presse conjointe avec le Président américain Donald Trump tenue à Tokyo ce lundi, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a déclaré que le Japon allait abattre des missiles nord-coréens «si nécessaire» et acheter plus d'armes aux États-Unis, en précisant qu'il s'agissait de missiles intercepteurs SM-3, de chasseurs F-35A et de navires équipés du système de combat Aegis.

Lire aussi:

Covid-19, en continu: près de 100.000 morts dans le monde, un nouveau transfert de malades depuis Paris
Trump réagit à l’envoi de matériel médical par la France à l’Iran
Macron préparerait déjà l’après-confinement, avec de grandes annonces en juillet
Le coronavirus fera-t-il de la Chine le nouveau maître du monde?
Tags:
conflit, armements, Donald Trump, Tokyo, Corée du Nord, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook