International
URL courte
6513150
S'abonner

Dans de nombreux cas, des officiers des unités spéciales du Proche-Orient, d'Europe occidentale et des États-Unis dirigeaient des bandes armées illégales en Syrie, d'après l'État-major des Forces armées russes.

Le chef d'état-major de l'armée russe, Valéri Guérassimov, a déclaré mardi pendant la réunion du ministère russe de la Défense, que durant ces deux dernières années, environ 54.000 terroristes avaient été éliminés en Syrie.

Il a en outre fait remarquer que les militaires russes se sont confrontés à un ennemi bien équipé: des bandes armées terroristes ont été équipées d'armement et de matériel technique militaires. Le chef d'état-major de l'armée russe a également déclaré qu'au niveau d'esprit d'équipe et de formation, les bandes terroristes rivalisaient avec les troupes gouvernementales syriennes et, du point de vue tactique, ils agissaient d'une manière compétente et non banale, surtout dans un contexte urbain.

«Il n'y a eu aucune pénurie de munitions et de moyens financiers, ceux-ci ont été toujours fournis depuis l'étranger», a déclaré Valéri Guérassimov.

Et de poursuivre, que les terroristes possédaient environ 1.500 chars et véhicules blindés, plus de 1.200 canons et mortiers, pris aux troupes gouvernementales syriennes et irakiennes.

«Leurs chefs ont reçu une formation dans des camps spéciaux sous la direction d'instructeurs occidentaux. Des conseillers militaires des pays du Proche-Orient, d'Europe occidentale et des États-Unis y travaillaient. Dans de nombreux cas, des officiers de ces unités de ces pays dirigeaient des bandes armées illégales», a fait remarquer le chef de l'État-major des Forces armées russes.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
groupes armés, terrorisme, ministère russe de la Défense, Europe occidentale, Proche-Orient, Syrie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook