International
URL courte
1100
S'abonner

Sergueï Lavrov a appelé à garder «la tête froide» dans le problème nord-coréen trouvant que le jeu était trop dangereux.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a qualifié de «jeu dangereux» l'échange de menaces entre les États-Unis et la Corée du Nord appelant à aborder le problème sans un excès d'émotions.

«Nous sommes convaincus que l'échange de menaces, voire d'insultes, ce qui a eu lieu des deux côtés, ne conduira à rien de bon», a dit le ministre aux journalistes à Da Nang, commentant les dernières déclarations du président américain sur la Corée du Nord.

«Nous sommes convaincus qu'un règlement négocié n'a pas d'alternative et que tous doivent aborder le problème en gardant la tête froide et non pas avec les émotions qui débordent; c'est un jeu trop dangereux», a-t-il ajouté.

Le ministre a rappelé les propos du chef du Pentagone, James Mattis, qui avait signalé en été qu'un conflit militaire dans la péninsule coréenne aurait été une catastrophe avec des dizaines de milliers de pertes humaines.

Il a également évoqué l'initiative russo-chinoise portant sur le règlement de la situation dans la péninsule coréenne qui prévoyait le «double gel» des essais nucléaires et balistiques nord-coréens d'une part, et des exercices militaires des États-Unis et de leurs alliés, de l'autre.

Au cours de sa tournée asiatique, Donald Trump avait précédemment fait plusieurs déclarations violentes contre la Corée du Nord et ses dirigeants. Intervenant à Séoul, le président américain a qualifié la Corée du Nord d'enfer et a appelé à ne pas éprouver la patience des États-Unis.

Lire aussi:

Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
Après un échange sur le racisme, Booba vire Jean Messiha du plateau de TPMP
Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français
Tags:
règlement, menaces, Pentagone, Donald Trump, James Mattis, Sergueï Lavrov, Da Nang, États-Unis, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook