International
URL courte
15147
S'abonner

Un chercheur ukrainien a accusé le vice-consul de Pologne d’avoir considéré Lvov comme une ville polonaise et nié l’existence de l’État ukrainien dans les années 1919-1920.

Le parcours historique de la ville de Lvov apparaît toujours comme une pomme de discorde dans les relations entre Kiev et Varsovie. Le vice-consul polonais en Ukraine Marek Sapor a parlé de la «ville polonaise de Lvov», affirme le chef d'un département du musée régional de Rivne Igor Martchouk sur sa page Facebook.

Selon lui, la ville de Rivne, dans le nord-ouest de l'Ukraine, a accueilli une table ronde consacrée à Henryk Jozewski, ministre polonais de l'Intérieur (1929-1930) et ami de l'indépendantiste ukrainien Simon Petlioura.

«Les chercheurs ukrainiens invités à la table ronde ont clairement indiqué […] qu'il ne fallait pas marquer l'anniversaire du responsable polonais de l'époque de l'occupation Henryk Jozewski, la Pologne s'étant emparée d'une partie du territoire de la République populaire ukrainienne en 1919-1920 (…). En réponse, le vice-consul a déclaré qu'il n'existait pas à l'époque d'État ukrainien et que Lvov était une ville polonaise», a écrit M.Martchouk.

La ville de Lvov faisait partie de la Pologne de 1919 à 1939. Après le rattachement de l'Ukraine occidentale à l'Union soviétique, la ville a été remise à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Depuis la dislocation de l'URSS en 1991, Lvov fait partie de l'Ukraine indépendante.

Lire aussi:

Un chien du Raid poignardé par un forcené lors d’une intervention dans les Yvelines
Pfizer va réduire temporairement ses livraisons de vaccin en Europe
Assaut du Capitole: «Donald Trump et ses supporters sont tombés dans un piège»
Le licenciement «secret» de Jérôme Salomon de l’Institut Pasteur en 2012 refait surface
Tags:
litige, revendications, Igor Martchouk, Marek Sapor, Pologne, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook