Ecoutez Radio Sputnik
    A foreign ship with a load of commercial goods docked in the southern Yemeni port city of Aden

    La coalition arabe lève le blocus du plus grand port du Yémen

    © AP Photo / Ahmed Sameer
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (67)
    2110

    La coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite a levé le blocus d’Aden, le plus grand port du Yémen. La coalition a décidé de fermer tous les ports du pays, suite au lancement d’un missile balistique sur Riyad, tiré depuis le territoire yéménite.

    La coalition arabe sous commandement saoudien a levé le blocus du plus grand port du Yémen, Aden, informe une source locale.

    «La direction du port a obtenu l'autorisation de la coalition arabe de reprendre le travail, trois jours après la déclaration de la coalition de fermer tous les ports maritimes, aéroports et voies terrestres au Yémen», a déclaré une source.

    Aden pourra donc à nouveau accueillir des bateaux avec des marchandises et de l'aide humanitaire, a ajouté la source.

    Le ministère saoudien des Affaires étrangères, à son tour, a déclaré que la coalition avait veillé à une reprise de la circulation des équipes et matériels humanitaires, selon les règles établies au Yémen.

    Auparavant, l'Onu avait exprimé sa préoccupation concernant la fermeture des ports du Yémen qui menait au blocage de l'accès à l'aide humanitaire. Selon le porte-parole du secrétaire général de l'Onu Stéphane Dujarric, ses actions sont sources de famine.

    Le commandement de la coalition a déclaré lundi qu'il fermait tous les accès du pays, après le lancement d'un missile contre Riyad par les Houthis. La coalition a expliqué sa décision par le fait que l'ordre actuel avait permis aux Houthis d'obtenir des missiles balistiques.

    Un missile balistique lancé par des rebelles chiites du Yémen avait été intercepté samedi soir au nord-est de la capitale saoudienne, Riyad, selon la chaîne Al-Arabiya et d'autres médias locaux.

    La guerre au Yémen oppose depuis 2014 les rebelles chiites Houthis, alliés aux partisans de l'ancien Président Ali Abdallah Saleh, aux forces loyales au Président Abdrabbo Mansour Hadi, reconnu par la communauté internationale.

    Le conflit s'est intensifié depuis l'intervention en mars 2015 d'une coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, puissance régionale sunnite, soutenant le Président Hadi.

    L'Arabie accuse les rebelles yéménites d'être soutenus par l'Iran, son grand rival chiite.

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (67)

    Lire aussi:

    Le monde pourrait faire face à la «pire famine» des dernières décennies, prévient l’Onu
    Blocus quasi-total du Yémen : toujours plus de centres médicaux menacés de fermeture
    L’Arabie saoudite abat un missile balistique lancé depuis le Yémen
    Tags:
    Arabie Saoudite, guerre, Houthis, missiles, blocus, port, ONU, coalition arabe, Stéphane Dujarric, Abd Rabbo Mansour Hadi, Ali Abdallah Saleh, Iran, Riyad, Aden, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik