Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès US

    Le Congrès US approuve la création d’un missile de portée intermédiaire

    © Sputnik . Igor Mikhalev
    International
    URL courte
    8118

    La Chambre des représentants et le Sénat américains se concertent sur un projet du budget de la Défense pour 2018 prévoyant le financement à hauteur de 58 millions de dollars d’un missile de portée intermédiaire basé au sol.

    La décision définitive devra être prise d'abord par la Chambre des représentants, puis par le Sénat. Selon les auteurs de l'initiative, ce sera une réponse à la soi-disant violation par la Russie du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI).

    Le Congrès a cependant souligné que la décision sur le développement d'un missile revêtait un caractère de recommandation et donc ne signifiait pas la sortie des États-Unis du Traité car le ministère de la Défense ne serait pas obligé de mettre les missiles en dotation.

    Dans ce nouveau projet du budget de la défense, la Russie est mentionnée 14 fois. Le Pentagone se propose de demander des fonds supplémentaires notamment pour moderniser les armes nucléaires, lutter contre les menaces cybernétiques, aider l'Ukraine et la Géorgie, ainsi que pour renforcer l'influence en Arctique et dans la région méditerranéenne.

    Le Traité FNI à durée indéterminé entre les États-Unis et l'URSS a été signé en 1987 à Washington. Il interdit aux signataires de détenir des missiles de croisière et des missiles balistiques lancés depuis le sol et ayant une portée se situant entre 500 et 5.500 km.

    La Russie et les États-Unis se sont plusieurs fois accusés l'un l'autre d'avoir créé des systèmes violant le Traité. Cependant le Pentagone, le département d'État américain et le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche continuent de déclarer que le Traité répond aux intérêts des États-Unis.

    Le ministère russe des Affaires étrangères est vivement préoccupé par le recours de la partie américaine à des arguments non prouvés de violation du Traité en tant que prétexte des mesures de représailles contre Moscou. Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a signalé que les dirigeants russes avaient plusieurs fois confirmé leur attachement au Traité FNI et qu'il n'y avait eu «aucune violation de notre part». Le ministre a également souligné que Moscou avait des questions sérieuses à poser aux États-Unis à propos de certains «écarts» que les Américains se permettaient en appliquant le Traité. 

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Tags:
    violations, Congrès des États-Unis, Sergueï Lavrov, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik