International
URL courte
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)
7870
S'abonner

Un officier de l'armée syrienne a parlé à Sputnik de l'opération de reprise de la ville d'Abou Kamal dans la province de Deir ez-Zor, contrôlée par Daech depuis 2014.

Les forces gouvernementales syriennes continuent à enchaîner les victoires sur Daech: mercredi 8 novembre, l'armée a repris le contrôle de la ville d'Abou Kamal, dernier bastion terroriste dans l'est du pays.

D'après un officier syrien contacté par Sputnik, les djihadistes ont subi «une importante défaite après une rapide avancée de l'armée et de ses alliés depuis la localité de Hamimah dans la province de Homs».

Selon l'interlocuteur de l'agence, les forces gouvernementales avaient encerclé Abou Kamal, qui se trouve près de la frontière irakienne, avant de lancer leur offensive sur les positions de Daech. Après des tirs de suppression, les militaires syriens sont entrés dans la ville, qui doit selon Damas être libérée des djihadistes au cours des prochaines 48 heures.

L'officier souligne que la plupart des terroristes ont fui leurs positions à Abou Kamal sous le feu de l'artillerie syrienne et les frappes aériennes.

«Les combattants de Daech reculent à destination du village d'al-Sukriyah et cherchent à atteindre la rive orientale de l'Euphrate», a fait savoir la source.

Fin octobre, le chef de la délégation russe pour les négociations intersyriennes à Astana avait indiqué que Moscou espérait qu'il n'y aurait «dans un ou deux mois» plus aucune localité en Syrie qui servirait de base arrière aux combattants armés.

Dossier:
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)

Lire aussi:

Philippe de Villiers assure avoir guéri du Covid en buvant du pastis conseillé par Didier Raoult
«Le dernier rempart de la paix civile est en train de céder», s’inquiète Philippe de Villiers
Nuit de chaos à Argenteuil, des policiers visés par des tirs de mortiers - vidéos
Tags:
crise syrienne, lutte antiterroriste, combat, djihadisme, Daech, Abou Kamal, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook