Ecoutez Radio Sputnik
    Les ruines du Temple de Bêl à Palmyre

    La promesse d’aide de l’Unesco à Palmyre est restée lettre morte

    © AFP 2019 Joseph Eid
    International
    URL courte
    595

    L’Unesco n’honore pas ses engagements d’aide à la restauration de Palmyre, selon le directeur du musée de cette ville syrienne, Mohammed Assaad.

    Mohammed Assaad, directeur du musée de Palmyre et fils de Khaled Assaad, directeur des Antiquités de Palmyre assassiné par les terroristes de Daech, a déclaré aux journalistes que l'Unesco ne tenait pas ses promesses d'aide à la restauration de la cité syrienne, ajoutant qu'il était impossible d'évaluer le préjudice causé par les terroristes.

    «À l'heure actuelle le département des antiquités coopère directement avec l'Unesco, mais l'aide promise ne vient pas», a-t-il constaté.

    En ce qui concerne l'impossibilité d'évaluer le préjudice causé à la cité antique par les djihadistes, le directeur du musée a noté que le temple de Baalshamin avait été complètement détruit, qu'un seul arc restait du temple de Bêl et que l'amphithéâtre était en ruine.

    «Nous comprenons que sans l'aide du monde entier, nous devrons tout refaire nous-mêmes. Avec l'aide de la communauté internationale, nous pouvons tout restaurer en cinq ans. Si nous devons le faire nous-mêmes, je n'ai aucune idée des délais. Palmyre est le patrimoine culturel non seulement de l'Unesco, mais du monde entier», a-t-il souligné.

    Mohammed Assaad a remercié la Russie pour son aide en ces temps difficiles, rappelant qu'avant la guerre, jusqu'à un demi-million de touristes russes venaient à Palmyre.

    Il a ajouté que son père jouissait d'un grand respect à Palmyre.

    «Quand les djihadistes sont arrivés, ils ont dit qu'il était un pécheur, qu'il s'occupait de l'étude de la culture, ce qu'il ne fallait pas faire, et qu'il devait mourir. Il ne leur a pas dit où étaient cachés tous les joyaux archéologiques. Ils sont inestimables, tout comme la conduite de mon père», a conclu M. Assaad.

    Lire aussi:

    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    Poutine liste les menaces qui pèsent sur le monde à cause de la confrontation irano-américaine
    Tags:
    restauration, préjudice, temple de Bêl à Palmyre, temple de Baalshamin, UNESCO, Mohammed Assaad, Khaled Assaad, Palmyre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik