Ecoutez Radio Sputnik
    Un lot de cocaïne

    La police colombienne saisit le plus grand lot de cocaïne en plus de 40 ans (Vidéo)

    © AP Photo / Fernando Vergara
    International
    URL courte
    2110

    La police colombienne a confisqué le plus important lot de cocaïne depuis le début de la lutte contre la drogue dans ce pays. Cette saisie record a fait l’objet d’une intervention spéciale du Président du pays Juan Manuel Santos.

    Une quantité record de cocaïne, 12 tonnes, a été saisie en Colombie lors d’une opération spéciale de la police, a annoncé le Président colombien Juan Manuel Santos devant les journalistes.

    «Nous n’avons jamais réussi à confisquer tant de drogue depuis que nous avons commencé à lutter contre le narcotrafic il y a plus de 40 ans», a indiqué M.Santos.

    Selon la radio RCN, l’opération policière baptisée Agamemnon 2, qui a permis de battre ce record, s’est déroulée dans le département d’Antioquia, dans le nord-ouest de la Colombie.

    ​La cocaïne confisquée dont le prix s'élève à 360 millions de dollars, d'après M.Santos, appartenait au Clan del Golfo, principal cartel de narcotrafiquants colombien connu auparavant sous les noms de Clan Usuga ou Les Urabenos.

    La première opération Agamemnon destinée à démanteler le gang Clan del Golfo a été lancée par le gouvernement colombien en 2015.

    La Colombie reste le premier producteur mondial de cocaïne avec 646 tonnes en 2015, d’après l'Onu.

    Selon les médias, le Clan del Golfo et d'autres moins importants sont à l'origine de 70% de la cocaïne fabriquée dans ce pays.


    Lire aussi:

    Des dizaines de blessés dans l'explosion d'une grenade dans une boîte de nuit en Colombie
    Tentative d’assassinat contre Maduro: le Président colombien réagit aux accusations
    60.000€ mis sur la tête de ce chien renifleur par le plus puissant cartel de la drogue
    Tags:
    cocaïne, saisie, record, drogue, Clan del Golfo (gang colombien), Juan Manuel Santos, Colombie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik