Ecoutez Radio Sputnik
    Un régime de censure totale est imposé en Ukraine

    Un régime de censure totale est imposé en Ukraine

    © Sputnik . Evgeniya Novozhenina
    International
    URL courte
    3217
    S'abonner

    Le Président ukrainien Piotr Porochenko doit relire l’ouvrage du poète russe Mikhaïl Lermontov qu’il avait cité concernant la censure, estime la porte-parole de la diplomatie russe. Selon elle, la nouvelle loi sur les tournées des artistes russes, n’est que censure pure et simple en Ukraine.

    La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a déclaré que le chef d'État ukrainien Piotr Porochenko devait relire l'ouvrage du poète russe Mikhaïl Lermontov qu'il avait cité.

    «L'autre jour, il [Porochenko, ndlr] a signé la loi relative aux tournées, conformément à laquelle les artistes russes ne pourront présenter leur art dans ce pays qu'avec la bénédiction raffinée du Service de sécurité d'Ukraine», a déclaré Mme.Zakharova.

    Selon elle, cela permet de dire que Kiev renforce le régime de censure dans le pays.

    «Donc, un régime de censure totale est imposé en Ukraine par des structures de forces ukrainiennes, ces uniformes bleus [l'uniforme des gendarmes, le symbole de la censure en Russie à l'époque de Lermontov, ndlr] auxquels M.Porochenko a si pathétiquement dit adieu en se précipitant pour l'Europe sans visas. Si j'étais lui, je relirais encore un fois ce poème. C'est utile», a-t-elle lancé.

    En juin, lors du concert pour fêter l'introduction d'un régime sans visas entre l'UE et l'Ukraine, Piotr Porochenko a cité le poème de Mikhaïl Lermontov «Adieu Russie malpropre», écrit avant l'exil du poète russe dans le Caucase.

    Le 5 septembre, la Rada d'Ukraine (le parlement monocaméral ukrainien) avait adopté le projet de loi limitant les droits des artistes russes à se produire en tournée en Ukraine.

    Tags:
    porte-parole, diplomatie, poète, poème, censure, Union européenne (UE), Petro Porochenko, Maria Zakharova, Kiev, Caucase, Russie, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik