Ecoutez Radio Sputnik
    Liban

    Les Saoudiens invités à quitter le Liban «le plus vite possible»

    © Sputnik . Ekaterina Chesnokova
    International
    URL courte
    17549
    S'abonner

    Dans le contexte de montée des tensions entre Riyad et Beyrouth, le ministère saoudien des Affaires étrangères a exhorté ses ressortissants à quitter le Liban et à s'abstenir de s'y rendre.

    L'Arabie saoudite exhorte ses ressortissants à quitter immédiatement le territoire du Liban, ainsi qu'à s'abstenir de se rendre dans ce pays, a annoncé jeudi le ministère saoudien des Affaires étrangères.

    «Nous recommandons à nos ressortissants résidant au Liban ou se rendant dans ce pays de le quitter à la première occasion […]. Nous appelons les ressortissants saoudiens à ne pas y effectuer de voyages à partir d'autres destinations internationales», a indiqué le ministère.

    Cet appel intervient suite à la démission surprise du Premier ministre libanais, Saad Hariri, annoncée par lui-même dans un discours télévisé depuis Riyad. M.Hariri a notamment affirmé que sa vie était «menacée» et expliqué sa démission par «l'ingérence de l'Iran et de ses complices, dont le parti chiite Hezbollah, dans les affaires intérieures du pays».

    Auparavant, des recommandations similaires avaient été émises par le ministère des Affaires étrangères du royaume de Bahreïn, qui a également exhorté ses sujets à ne pas se rendre au Liban «pour des raisons de sécurité».

    Plus tôt dans la semaine, l'Arabie saoudite avait estimé que le Liban lui avait «déclaré la guerre» en raison de ce qu'elle considère comme des agressions commises dans le royaume par le Hezbollah.

    Lire aussi:

    Une nouvelle fonctionnalité fait son apparition sur WhatsApp
    Ivre, il déclare s’appeler Mireille Mathieu et met un coup de tête à un gendarme
    Bachar el-Assad désigne deux causes de la guerre en Syrie
    Une meute de loups entame une «chasse à l’homme» en Russie – vidéo
    Tags:
    tensions, démission, diplomatie, Hezbollah, Saad Hariri, Bahreïn, Liban, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik