International
URL courte
8221
S'abonner

Si la Maison-Blanche livre des missiles antichars Javelin à l'Ukraine, ils seront principalement utilisés contre les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, ce qui affectera négativement la stabilité des frontières occidentales de la Russie, a déclaré à Sputnik le sénateur russe Vladimir Chamanov.

Le chef du Comité de Défense de la Douma d'État russe Vladimir Chamanov a commenté l'initiative américaine de dépenser 350 millions de dollars à destination de la défense ukrainienne. Selon les documents du Comité des Forces armées auprès du Congrès américain, l'initiative prévoit éventuellement la livraison d'«armes létales de défense».

«Si cela est fait, il ne fait aucun doute que cela sera principalement utilisé contre la République populaire de Donetsk et la République populaire de Lougansk, ce qui déstabilisera encore plus la situation (…) dans le cadre des accords de Minsk», a déclaré le député au micro de Sputnik.

Selon le parlementaire russe, si la Maison-Blanche entame des livraisons d'armes létales, «ce sera une nouvelle mesure irresponsable vis-à-vis de la stabilité aux frontières occidentales de la Russie».

Commentant la réfutation de cette information par la Maison-Blanche, M.Chamanov a indiqué que les autorités américaines avait annoncé l'initiative sans réfléchir, puis avaient changé d'avis et avaient décidé de faire machine arrière.

Au cours des trois dernières années, l'Ukraine a obtenu des États-Unis une aide d'un montant de 750 millions de dollars. Des sommes colossales sont octroyées afin de lutter contre la soi-disant «agression russe». Plus de 4,5 milliards de dollars devraient encore être accordés dans ce but en 2018.

Auparavant, le Président ukrainien Piotr Porochenko avait affirmé que le Sénat américain avait approuvé l'octroi à Kiev de 500 millions de dollars de soutien en matière de sécurité et de défense.

Selon M.Porochenko, le projet de loi en question prévoit notamment des livraisons d'armes létales à Kiev. La partie américaine n'a pas fait de commentaires sur ce sujet.

Vladimir Poutine a pour sa part estimé que l'éventuelle fourniture d'armes létales aux autorités de Kiev attiserait les tensions dans les zones rebelles du Donbass, situées dans le sud-est de l'ex-république soviétique.

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
armes létales, Vladimir Chamanov, Lougansk, Donetsk, Russie, Ukraine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook