International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
1141
S'abonner

Le père fondateur du site WikiLeaks a accusé l'agence Bloomberg d'avoir repris sans les avoir soumises à vérification les allégations faisant état de l'ingérence russe dans le référendum catalan.

L'agence Bloomberg a diffusé de la «propagande anti-catalane» et des allégations sur une présumée ingérence russe dans le référendum tenu en Catalogne le 1er octobre, a affirmé le fondateur du projet WikiLeaks Julian Assange.

Mercredi, Bloomberg a publié une interview avec Mira Milosevic de l'Institut de recherches Elcano, en partie financé par le budget espagnol. L'interlocutrice de l'agence a notamment fait état d'une «campagne de désinformation» sur les réseaux sociaux organisée pendant le référendum catalan et soutenue selon elle par la télévision publique russe.

En réaction, M.Assange a accusé l'agence d'avoir repris sans les avoir vérifiés les rapports provenant d'«une entité quasi-publique espagnole».

«La Grande-Bretagne, la France et l'Allemagne ne parlent pas d'ingérence, et les médias US, UK etc. ont quant à eux affiché une augmentation de 2.000% des publications pro-catalanes. Tout est bien évident», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

La Russie avait auparavant à plusieurs reprises nié toute tentative d'exercer une influence sur les élections dans n'importe quel pays du monde, le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov ayant qualifié ces allégations d'«absolument infondées».

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

Une bagarre entre automobilistes tourne au drame en Seine-Saint-Denis
Elle donne un coup de tête à un agent SNCF à Nantes parce qu’il lui refuse l’accès au quai
Tensions en Méditerranée orientale: la Turquie victorieuse de l’escalade et des négociations?
Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Tags:
médias, élections, ingérence, référendum d'autodétermination en Catalogne (2017), WikiLeaks, Julian Assange, Russie, Catalogne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook