International
URL courte
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)
5601
S'abonner

Le récent retrait de Daech de la ville d'Abou Kamal dans l'est de la Syrie pose bien de problèmes aux États-Unis qui souhaitent étendre leur contrôle sur la frontière syro-irakienne, écrit The Times.

Sous la pression des forces fidèles à Damas, les djihadistes de Daech ont dû abandonner leur dernier bastion dans l'est de la Syrie. Selon le journal britannique The Times, cette victoire est susceptible de créer des difficultés aux États-Unis qui essaient d'établir leur contrôle sur la région à la frontière entre la Syrie et l'Irak.

Le journal indique que les forces gouvernementales ont contraint les terroristes à fuir la ville d'Abou Kamal en direction des positions depuis lesquelles les Forces démocratiques syriennes soutenues par les USA et la Grande-Bretagne mènent leur offensive contre Daech.

Les Américains cherchent actuellement à endiguer l'avancée des milices pro-iraniennes qui tentent de s'emparer du territoire des deux côtés de la frontière entre l'Irak et la Syrie. Washington craint que Téhéran n'utilise la guerre contre Daech pour mettre en place une ligne d'approvisionnent logistique qui traverserait l'Irak et la Syrie pour relier le Liban et Israël, affirme The Times.

Le quotidien rappelle également qu'Ali Akbar Velayati, conseiller du Guide suprême iranien, a laissé entendre que Damas et Téhéran avaient pour but de «nettoyer» l'est de la Syrie non seulement de Daech, mais aussi de la présence américaine.

Dossier:
Opération de reprise de la ville d'Abou Kamal (25)

Lire aussi:

«La lutte contre l’islamisme radical ne plaît pas à tous»: le drôle de limogeage d’un commissaire des Yvelines
Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Erdogan accuse Macron de «régler des comptes avec l’islam et les musulmans»
Le nombre de contaminations journalières en France bondit de nouveau au-dessus de 20.000
Tags:
lutte antiterroriste, milice, crise syrienne, Forces démocratiques syriennes (FDS), Daech, Ali Akbar Velayati, Abou Kamal, Iran, États-Unis, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook