International
URL courte
416
S'abonner

Les États-Unis et la Corée du Sud ont entamé les exercices annoncés engageant trois groupes aéronavals américains dans la zone ouest de l’océan Pacifique.

L'exercice conjoint dans le Pacifique occidental, qui doit se poursuivre durant quatre jours et représente une démonstration de force sans précédent à l'adresse de la Corée du Nord, mobilise les porte-avions USS Ronald Reagan, USS Nimitz et USS Theodore Roosevelt, ainsi que sept navires sud-coréens, dont trois destroyers, a communiqué l'AFP se référant au ministère sud-coréen de la Défense.

C'est la première fois depuis 10 ans que des manœuvres de ce type mobilisent trois porte-avions.

«L'exercice est destiné à renforcer la dissuasion contre les menaces nucléaires et les missiles de la Corée du Nord et à démontrer notre préparation à repousser toute action provocatrice du Nord», a déclaré un porte-parole du ministère cité par l'AFP.

Les bâtiments américains vont conduire des exercices de défense, de surveillance maritime, de riposte aérienne, entre autres opérations, a indiqué de son côté la marine américaine.

L'ex-commandant de la Flotte russe de la mer Baltique, Vladimir Valouïev, a déclaré vendredi 10 novembre que les exercices des groupes aéronavals américains dans la zone ouest de l'océan Pacifique menaçaient de déclencher une guerre contre la Corée du Nord

L'amiral a signalé que la concentration de trois groupes aéronavals signifiait que la marine américaine était prête à une opération militaire.

Lire aussi:

Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Possible deuxième vague de Covid-19: «Il faut cesser d’accuser la population»
D’où provient le nitrate qui a provoqué les explosions à Beyrouth?
Les autorités libanaises ont déterminé l’origine des explosions à Beyrouth
Tags:
exercices navals, USS Nimitz, USS Ronald Reagan, USS Theodore Roosevelt (CVN-71), Vladimir Valouïev, océan Pacifique, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook