International
URL courte
Sommet de l'APEC à Da Nang (21)
2133
S'abonner

Les dirigeants russe et américain, qui n’ont pas pu trouver le temps pour s’entretenir en tête-à-tête, ont eu samedi matin une conversation dans les couloirs du sommet de l’APEC au Vietnam. À la suite d’une brève discussion, MM. Poutine et Trump ont approuvé une déclaration conjointe sur la Syrie.

Les Présidents russe et américain ont eu une conversation lors du deuxième jour du sommet de l'APEC dans la ville vietnamienne de Da Nang, a annoncé samedi le correspondant de Sputnik présent sur les lieux.

Des médias russes précisent que leur courte rencontre a eu lieu dans l'hôtel Intercontinental Da Nang Sun Peninsula Resort, avant la cérémonie de prise de photos.

À la suite d'un bref entretien, MM. Poutine et Trump ont approuvé une déclaration conjointe sur la Syrie. Le document a été préparé par des experts des deux pays et finalisé samedi par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et le secrétaire d'État américain Rex Tillerson, a précisé le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Vendredi, les Présidents se sont serrés la main lors d'une cérémonie de prise de photos regroupant tous les dirigeants qui participent au sommet de l'Organisation de coopération économique Asie-Pacifique. Les deux chefs d'État se sont retrouvés côte à côte, les deux vêtus des chemises traditionnelles vietnamiennes.

En outre, MM. Poutine et Trump ont eu une courte conversation à la soirée gala consacrée à l'ouverture du sommet.

Auparavant, le Président américain s'est prononcé pour la tenue d'un entretien avec Vladimir Poutine lors du sommet de l'APEC au Vietnam. La date de leur rencontre avait été prévue pour le 11 novembre, mais la Maison-Blanche l'a bloquée «en raison de problèmes d'agenda des deux côtés».

Dossier:
Sommet de l'APEC à Da Nang (21)

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Le retrait d’une moto dangereuse dégénère dans le 93, provoquant des «scènes d’une extrême violence»
Tags:
entretien, Rex Tillerson, Donald Trump, Dmitri Peskov, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Da Nang, Vietnam, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook