International
URL courte
0 100
S'abonner

Abordant l'affaire Paul Manafort, le Président russe a affirmé que l'ancien directeur de campagne de Trump avait travaillé avec l'ex-dirigeant ukrainien Viktor Ianoukovitch, sans que la Russie ait le moindre lien avec cela.

L'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, a eu des relations d'affaires avec l'ancien Président ukrainien Viktor Ianoukovitch, a déclaré Vladimir Poutine à l'issue du sommet de l'APEC au Vietnam.

«En ce qui concerne M.Manafort, on établit déjà un lien entre lui et la Russie, mais le seul lien est qu'en tant que directeur ou propriétaire d'une agence américaine de relations publiques, il signait des contrats et, comme un homme d'affaires, il travaillait également dans ce domaine, y compris avec le Président Ianoukovitch», a-t-il expliqué aux journalistes.

«Mais quel rapport y a-t-il avec la Russie? Il n'en existe aucun. À strictement parler, il n'y a rien. C'est un vain bavardage et une volonté manifeste de profiter de n'importe quelle piste pour lutter contre le Président [américain, ndlr] actuel», a résumé M.Poutine. «Or, cela ne nous regarde pas, qu'ils s'en occupent eux-mêmes.»

Paul Manafort et son partenaire Rick Gates sont accusés d'avoir reçu des dizaines de millions de dollars pour un lobbying dans l'intérêt de l'Ukraine effectué entre 2006 et 2015. Ils auraient par ailleurs blanchi les fonds reçus en transgressant la loi sur l'enregistrement des agents étrangers (Foreign Agents Registration Act, FARA), énonce l'acte d'inculpation dans l'enquête sur la prétendue ingérence russe dans la campagne présidentielle aux États-Unis.

Manafort est au total inculpé de 12 chefs d'accusation, dont de complot contre les États-Unis et de fausses déclarations. Toutefois, l'acte d'accusation n'évoque pas la prétendue collusion entre l'équipe du candidat républicain Donald Trump et les autorités russes pendant la campagne électorale américaine de 2016.

Lire aussi:

Macron et Poutine face au Covid-19: une pandémie, deux stratégies à la loupe
«Secret Défense»: la base aérienne 110, un cluster du coronavirus que la France tente de couvrir?
La NASA prépare une frappe sur un astéroïde fonçant vers la Terre
Tags:
inculpation, lobbying, complot, Donald Trump, Vladimir Poutine, Viktor Ianoukovitch, Paul Manafort, États-Unis, Ukraine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook