International
URL courte
23467
S'abonner

Des «incidents dangereux» entre les avions russes et les avions américains dans le ciel syrien ont pu être évités grâce à l'existence de canaux de liaison ainsi qu'au professionnalisme des pilotes.

Selon un porte-parole de la diplomatie américaine, des «incidents dangereux» entre avions russes et américains en Syrie ont été esquivés grâce au dialogue et au professionnalisme des pilotes russes et américains.

«Il y a près de six mois, les avions russes et ceux de la coalition dirigée par les États-Unis s'étaient plusieurs fois «rapprochés dangereusement» les uns des autres, mais le problème a été réglé grâce aux canaux de liaison. Il y a eu un incident lorsque nous avons abattu un avion syrien qui avait violé un accord établi par nous, cela aussi a été réglé au moyen des canaux de liaison. Ils se sont révélés plus efficaces que nous ne l'attendions et cela grâce au professionnalisme de nos militaires. Du côté russe, les militaires se sont également montrés professionnels et constructifs lors des communications qui étaient faites à l'aide des canaux de liaison permettant d'éviter des conflits», a indiqué un porte-parole du département d'État américain.

Selon lui, il est très important que l'existence de ces canaux ait été approuvée et soutenue par le Président Poutine.

Une déclaration commune de Poutine et Trump indique que les deux Présidents ont convenu de maintenir des canaux militaires de liaison afin d'assurer la sécurité des forces armées russes et américaines, ainsi que pour éviter des incidents dangereux entre l'armée russe et la coalition dirigée par les États-Unis.

Lire aussi:

Didier Raoult rejette une étude «foireuse» sur l'inefficacité de l'hydroxychloroquine
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Loi Avia: «il est urgent de mettre un coup d’arrêt à ce projet orwellien»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Tags:
incident aérien, Donald Trump, Vladimir Poutine, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook