Ecoutez Radio Sputnik
    La situation au Yémen

    «Si le blocus continue, le Yémen connaîtra la catastrophe que l’Onu redoute»

    © Sputnik. Стрингер
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (56)
    149626

    Le Yémen est menacé par «la pire famine que le monde ait connue depuis des décennies, avec des millions de victimes», prévient le Conseil de sécurité des Nations unies qui réclame à l'Arabie saoudite la levée du blocus. Sputnik s’en est entretenu avec des experts yéménite et saoudien.

    Depuis le début de l’agression étrangère en 2015 et du blocus imposé au pays par l’Arabie saoudite, la situation ne cesse de se dégrader au Yémen, a souligné dans un entretien accordé à Sputnik Taha Abu Taleb, chef du centre juridique pour les droits de l’homme et le développement du Yémen.

    «Si le blocus continue, le Yémen connaîtra la catastrophe que l’Onu redoute», a déclaré l’interlocuteur de l’agence.

    Et de rappeler que l’Onu avait plus d’une fois exhorté l’Arabie saoudite à lever le blocus du Yémen, mais Riyad n’a fait que le durcir.

    «Malheureusement, à présent, cette organisation internationale ne fait que rapporter la situation et prévenir de ses conséquences sans pouvoir exercer une influence réelle», a regretté le militant yéménite.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, le politologue saoudien Mubarak al Ati, a rétorqué que la coalition arabe n’avait pas fermé les frontières du Yémen pour priver sa population de vivres, mais pour arrêter la contrebande ininterrompue d’armes iraniennes.

    «Il est vrai que la situation humanitaire est critique au Yémen qui est ravagé par la guerre. Nous sommes très préoccupés par l’état dans lequel s’est retrouvé son peuple. Néanmoins, l’Onu doit évaluer objectivement la situation. Toujours est-il que la coalition salue toute assistance internationale, susceptible d’apaiser les souffrances des Yéménites», a indiqué le Saoudien.

    Intervenant devant les journalistes, Mark Lowcock, secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires des Nations unies a rappelé que les civils étaient les premières victimes de la guerre civile et du blocus imposé au Yémen par la coalition sous commandement saoudien. 

    «Ce ne sera pas au Yémen la famine que nous avons connue au Sud-Soudan il y a quelques mois, où des dizaines de milliers de personnes ont été affectées. Ce sera la pire famine que le monde ait connue depuis des décennies, avec des millions de victimes», a assuré M.Lowcock.

    Les négociations entre le pouvoir central yéménite et les rebelles sont au point mort, avec sept trêves qui ont déjà volé en éclat.

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (56)

    Lire aussi:

    Le monde pourrait faire face à la «pire famine» des dernières décennies, prévient l’Onu
    La coalition arabe lève le blocus du plus grand port du Yémen
    Le blocus médiatique tue plus de Yéménites que le choléra
    Tags:
    guerre, catastrophe, famine, coalition, Conseil de sécurité de l'Onu, Sputnik, ONU, Mark Lowcock, Mubarak al Ati, Taha Abu Taleb, Yémen, Arabie Saoudite
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik