International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
0 240
S'abonner

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine a donné son sentiment sur les sanctions prises par les pays occidentaux contre les entreprises industrielles russes. L’homme politique les a comparées à une «guerre technologique», relate la chaîne Rossiya-24.

En imposant les sanctions visant les entreprises industrielles russes, les autorités des États occidentaux ont effectivement déclaré une «guerre technologique», estime le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine.

Pourtant, d'après lui, les industriels ont rapidement «repris leurs esprits».

«En ce qui concerne les sanctions ciblées à l'encontre des entreprises industrielles elles-mêmes, bien entendu, ce n'est pas facile. Mais figurez-vous, on est soudainement tombé sur cette absence de légalité de leur part [des pays occidentaux, ndlr], et pour nous c'était une subite agression technologique, effectivement, une guerre technologique, menée sur tous les fronts. Néanmoins, on a rapidement rassemblé nos forces.»

Le vice-Premier ministre russe a en outre rappelé qu'il fait objet des sanctions depuis mars 2014 et d'après lui, «il ne s'est rien passé de grave».

Les pays occidentaux ont introduit des sanctions économiques antirusses en 2014, suite au rattachement à la Russie de la Crimée qui a suivi le coup d'État survenu en Ukraine. En réponse, Moscou a limité les importations des pays qui ont adopté les sanctions antirusses.

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Le désir de promotion à tout prix a coûté à un ex-gendarme sa liberté, à Chartres
Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Les Américains ont agi de manière unilatérale: «On privatise l’espace: premier arrivé, premier servi»
Tags:
entreprise, guerre, agression, sanctions, Dmitri Rogozine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook