Ecoutez Radio Sputnik
    Harare

    Reuters: des chars feraient route vers la capitale du Zimbabwe

    CC0
    International
    URL courte
    Crise au Zimbabwe (13)
    9103

    Plusieurs blindés auraient été aperçus sur la route de Chinhoyi qui mène à Harare, la capitale du Zimbabwe, annonce Reuters.

    Un jour après que le chef des forces armées zimbabwéennes s’est déclaré prêt à «intervenir» pour mettre fin à la purge des partisans du vice-Président déchu Emmerson Mnangagwa, quatre chars ont été vus mardi faisant route en direction de Harare, indique Reuters.

    ​Un témoin de Reuters a vu deux chars stationnés le long de la route de Chinhoyi, à environ 20 km de Harare. Un des chars, tourné vers la capitale, avait un problème de chenilles. Les soldats sur les lieux ont refusé de parler à Reuters.

    Emmerson Mnangagwa, longtemps considéré comme le dauphin du Président Robert Mugabe dont il est un des anciens fidèles, a été humilié et démis de ses fonctions de vice-Président la semaine dernière, après un bras de fer avec la première dame, Grace Mugabe.

    Ce départ forcé d'un des lieutenants de Robert Mugabe a fait éclater au grand jour les rivalités au sein du parti présidentiel, la ZANU-PF, au pouvoir depuis l'indépendance en 1980.

    «La purge actuelle qui vise clairement les membres du parti qui ont été engagés dans la guerre d'indépendance doit cesser immédiatement», a martelé lundi le général Constantino Chiwenga, cité par l’AFP.

    Dossier:
    Crise au Zimbabwe (13)

    Lire aussi:

    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    L'emplacement secret d'armes nucléaires US en Europe dévoilé par hasard
    Tags:
    char, Emmerson Mnangagwa, Zimbabwe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik