International
URL courte
0 05
S'abonner

Deux jours après le violent séisme qui a ébranlé l’Iran et l’Irak, les autorités perdent l’espoir de retrouver des survivants. En attendant, le bilan humain ne cesse de s’alourdir.

Le bilan du violent séisme de magnitude 7,3 enregistré en Irak et en Iran a dépassé les 530 morts, contre 450 auparavant, et près de 8.000 blessés, rapporte Reuters, citant l'agence de presse officielle Irna.

Les autorités iraniennes doutent désormais de la possibilité de retrouver des survivants dans les zones touchées par le séisme, et ont suspendu les opérations de secours, rapporte la télévision publique.

Le tremblement de terre d'une magnitude de 7,3 a frappé des villes et des villages dans un secteur montagneux de la province de Kermanshah, frontalière avec l'Irak, surprenant nombre de personnes dans leur sommeil.

Des milliers de personnes ont trouvé refuge dans des campements de fortune et d'autres ont préféré, malgré le froid vif, passer une seconde nuit dehors de peur de nouvelles secousses après les 193 répliques enregistrées depuis le séisme.

Lire aussi:

Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
La situation liée au coronavirus en France va «dans le mauvais sens» dit Castex
Quand un grand requin blanc s’envole à plus de 4 mètres - vidéo
«Sputnik V»: Poutine annonce l'enregistrement du premier vaccin contre le Covid-19 en Russie
Tags:
séisme, Irak, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook