Ecoutez Radio Sputnik
    Pentagone

    Le Pentagone explique le «message» des exercices US près de la Corée du Nord

    © AFP 2017 Eric Feferberg
    International
    URL courte
    52703122

    Le chef du Pentagone, James Mattis a expliqué aux journalistes lors d’une conférence de presse dans les murs du Pentagone quel était le «message» porté par les exercices maritimes américaines près de la péninsule coréenne.

    Les manœuvres militaires américaines près de la Corée du Nord qui impliquent trois porte-avions nucléaire: le Nimitz, le Theodore Roosevelt et le Ronald Reagan, accompagnés de plusieurs sous-marins, ne sont pas porteuses de «message important» de Washington à l'intention de Pyongyang, d'après le chef du Pentagone James Mattis.

    Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée lundi au Pentagone, il a fait savoir qu'il n'y avait rien d'étrange dans la tenue d'exercices militaires américains au large de la péninsule coréenne.

    «Il n'y a certainement aucun message important», a déclaré James Mattis aux journalistes, d'après le tweet du journaliste Lucas Tomlison couvrant le Pentagone pour Fox News.

    Il a en outre repréciser que ces manœuvres étaient prévues.

    Et de poursuivre:

    «C'est ce qu'on fait normalement avec nos alliés. C'est une opération normale d'interopérabilité et de travail en commun».

    Samedi, des manœuvres militaires conjointes de quatre jours ont débutés dans les eaux au large de la Corée. Elles regroupent des forces navales des États-Unis et de la Corée du Sud. Ils impliquent les groupements de combat des USS Ronald Reagan, Theodore Roosevelt et Nimitz, qui comprennent 11 navires américains Aegis qui peuvent suivre les missiles, et sept navires de la marine sud-coréenne.

    Le ministère sud-coréen de la Défense a précisé que ces manœuvres visaient notamment à démontrer leur volonté de repousser toute attaque de leur voisin du Nord.

    De plus, l'expert militaire Devin Ellis de l'institut Icons à Washington, cité par le magazine allemand Focus, a déclaré qu'en menant des exercices près de la péninsule coréen, Washington envoyait un signal de soutien à ses alliés dans la région et chercherait à démontrer à Pyongyang sa supériorité militaire.

    Lire aussi:

    Un groupe aéronaval US bientôt au large de la Corée du Nord
    Pacifique: 3 porte-avions US à l’exercice pour la première fois depuis 10 ans
    Péninsule coréenne: Moscou pointe les responsables de la hausse de tension
    Tags:
    exercices militaires, Pentagone, Washington, Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik