International
URL courte
601722
S'abonner

Fidèle à lui-même, le Président philippin Rodrigo Duterte n'a pas mâché ses mots en commentant les préoccupations du Premier ministre canadien Justin Trudeau au sujet des méthodes que les autorités philippines utilisent dans leur lutte contre les trafiquants de drogue.

Lors de la conférence de presse à l'issue du sommet de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Rodrigo Duterte a commenté son entretien avec Justin Trudeau qui s'était dit préoccupé par la lutte sans merci que le Président philippin mène contre les trafiquants de drogue dans le pays.

«J'ai dit que je ne m'expliquerai pas, c'est une insulte personnelle et officielle», a déclaré le Président, sans pourtant évoquer le nom de Trudeau.

Duterte a souligné que personne n'avait le droit de lui demander des comptes sauf son peuple.

«Je ne réponds que devant des Philippins, je ne répondrai à aucune autre connerie, surtout étrangère. Qu'ils dégagent!», a-t-il lancé.

En même temps, il a réaffirmé sa volonté de lutter contre la drogue jusqu'à la fin de sa présidence et même jusqu'à la fin de ses jours.

«Si vous détruisez mon pays, je vous tuerai, n'en doutez pas. Si vous détruisez les jeunes, notre seule ressource, parce que nous sommes très pauvres», a-t-il souligné.

Lire aussi:

Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Deux Algériens ligotent et menacent d’égorger un camarade à Brest pour extorquer son argent
Ils braquent une femme et son bébé à Nanterre et engagent une course-poursuite avec sa voiture
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Rodrigo Duterte, Justin Trudeau, Canada, Philippines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook