Ecoutez Radio Sputnik
    Rada suprême

    Ne parlant pas l’ukrainien, ce député de la Rada se voit interdire de parler le russe

    © Sputnik. Nikolay Lazarenko
    International
    URL courte
    4442013

    La langue de Pouchkine n’est pas de mise au parlement ukrainien et le cas d’Anton Kisse, ce député de la région d’Odessa, le prouve. Après que son micro a été coupé, l’homme politique a dû parler un mauvais ukrainien, soulevant des applaudissements.

    drapeau ukrainien
    © Sputnik. Service de presse du Président de l'Ukraine
    La vice-présidente de la Rada suprême, Oxana Syroid, a éteint le microphone du député Anton Kisse qui intervenait en russe et l’a obligé à passer à l’ukrainien, la seule langue officielle.

    Le parlementaire a expliqué ne pas maîtriser cette langue, ajoutant qu’il suivait des cours et pourrait parler ukrainien dans un mois. Mme Syroid lui a alors accordé une minute après quoi son micro a été éteint, précisant que s’il voulait poursuivre son discours il devait passer à l’ukrainien.

    «En ukrainien bulgare, si j’y parviens», a répondu le député, avant de poursuivre son intervention dans un mauvais ukrainien. Les députés ont applaudi.

    Ce cas n’est point isolé, le président du parlement monocaméral Andreï Parouby avait appelé à plusieurs reprises les députés à ne parler qu’en ukrainien, si bien que même les députés russophones, principalement du Bloc d’opposition, le font.

    Plus tôt, la Rada avait enregistré le projet de loi «Sur la langue de l’État» prévoyant l’emploi de l’ukrainien dans pratiquement tous les domaines de la vie.

    Lire aussi:

    Le saviez-vous? Les Grecs antiques parlaient ukrainien (ou pas)
    Contrer les Russes? Un député ukrainien invoque l’exemple d’Hitler
    Les Ukrainiens pourraient ne plus avoir accès aux œuvres de Shakespeare
    Tags:
    parlement, langue russe, députés, interdiction, langue ukrainienne, Rada suprême, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik