International
URL courte
8121
S'abonner

Commentant la loi que le parlement russe a adoptée suite à l’enregistrement de RT comme «agent étranger» aux USA, Margarita Simonian a exprimé ses condoléances aux journalistes russes et étrangers et a comparé la politique occidentale en matière de médias à celle des autorités soviétiques.

Dans le domaine de la liberté de parole, les gouvernements occidentaux agissent de la même manière que les autorités soviétiques, exerçant des pressions sur les médias russes, a déclaré la rédactrice en chef de RT et de Sputnik Margarita Simonian.

«La manière dont les gouvernements occidentaux agissent contre RT et Sputnik, nous obligeant à nous enregistrer comme agents étrangers et exerçant des pressions sur nous à travers le monde, nous rappelle le passé soviétique», a-t-elle déclaré, intervenant à la conférence internationale annuelle News Xchange, dédiée aux médias.

Selon Mme Simonian, ils agissent comme le faisait le gouvernement soviétique à chaque fois qu’il était confronté à une pensée venant de l’étranger.

Condoléances aux journalistes

En commentant la révision par le parlement russe du statut des médias étrangers suite à la discrimination contre les médias russes aux États-Unis, Mme Simonian a présenté ses condoléances aux représentants de la presse.

«Mes plus sincères condoléances à tous les journalistes et toutes les organisations médiatiques, russes ou étrangères», qui se sont retrouvés pris dans les jeux politiques de Washington, a-t-elle déclaré, citée par RT.

Que change ce nouveau statut?

Après que la chaîne RT America s'est vu demander de s'inscrire en tant qu'agent étranger à la demande du département américain de la Justice, conformément au Foreign Agents Registration Act (FARA), la Douma russe a adopté un amendement à un projet de loi qui permettra de qualifier d'agents étrangers des médias internationaux financés depuis l'étranger.

Cet amendement signifie que n’importe quel média étranger, bénéficiant d’un financement ou de biens de l’étranger (y compris de la part de personnes morales russes financées par des sources étrangères), peut devenir «agent étranger». Ceci étant dit, les amendements ne ciblent pas d’éditions ou de chaînes de télévision concrètes.

La décision de considérer tel ou tel média comme agent étranger revient au ministère russe de la Justice qui pourrait mettre en place, en cas de besoin, un registre spécial pour y classer les médias internationaux reconnus comme agents étrangers.

Les médias concernés devront marquer leurs publications d’une façon appropriée et déposer des rapports. En conséquent, la loi sur les ONG-agents de l’étranger sera appliquée aux médias refusant de s’enregistrer.

Lire aussi:

Après son tweet sur Macron au théâtre, Bouhafs dit avoir «une vidéo terrible» du couple en fuite
Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Cette simple opération mathématique divise les internautes car deux réponses seraient correctes
Des voleurs surpris par la police en train de vider un logement sous scellé truffé d’armes de guerre
Tags:
médias, chaîne de télévision russe RT, Sputnik, RT America, Douma d'État, Margarita Simonian, URSS, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik