Ecoutez Radio Sputnik
    Les habitants de l’Alaska se préparaient à une frappe nucléaire de Pyongyang

    Les habitants de l’Alaska se préparent à une frappe nucléaire de Pyongyang

    © Sputnik . Tatyana Lukyanova
    International
    URL courte
    9215

    Les autorités de l’Alaska ont demandé à la population de se préparer à une attaque nucléaire de Pyongyang, selon le Daily Mail.

    Le membre du Comité des plans d'urgence d'Alaska Jeremy Zidek a appelé les habitants à se préparer à une frappe nucléaire nord-coréenne, annonce le Daily Mail.

    Il a recommandé de faire des provisions de denrées alimentaires et de médicaments, y compris ceux antiradiations, d'avoir des réserves d'eau, des lampes torches et des radios.

    «Ce que nous recommandons aux gens est de faire la même chose que ce qu'ils feraient pour se préparer à n'importe quelle catastrophe naturelle», a déclaré M.Zidek.

    Selon lui, il n'y aura pas assez de temps pour une évacuation, lors d'une attaque nucléaire. C'est pourquoi, le meilleur conseil est de s'abriter et d'attendre la fin de l'attaque.
    Aujourd'hui, il n'y a pas d'abris antiatomiques centralisés en Alaska mais il y a un système de défense antimissile, a-t-il indiqué.

    La tension reste très élevée dans la péninsule coréenne depuis que Pyongyang a effectué son sixième essai nucléaire et a procédé à plusieurs tests de missiles balistiques théoriquement capables d'atteindre le territoire continental des États-Unis. Pyongyang et Washington utilisent depuis longtemps une rhétorique belliqueuse.

    Les Forces armées américaines procèdent régulièrement à des exercices qui consistent à contrer d'éventuelles attaques de missiles nord-coréens.

    Lire aussi:

    Washington s’entraîne régulièrement à contrer une attaque de missiles de Pyongyang
    Voici ce qui attend les USA en cas de conflit armé avec Pyongyang
    Les conséquences d’une frappe nucléaire contre Los Angeles révélées
    Tags:
    frappe nucléaire, attaque, habitants locaux, missiles balistiques, Péninsule de Corée, Pyongyang, Alaska, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik