International
URL courte
4323
S'abonner

L’administration Trump cherche des possibilités de renforcer dans les meilleurs délais la défense anti-missile de l’Arabie saoudite et de cesser la livraison d'armes iraniennes dans le Proche-Orient, a annoncé le Wall Street Journal se référant à ses sources à la Maison-Blanche.

L'administration du Président Trump se dit inquiète de la situation en Arabie saoudite et cherche à renforcer son potentiel de défense anti-missile, a communiqué le Wall Street Journal (WSJ) se référant à ses sources à la Maison-Blanche.

Selon les informations du journal, les États-Unis pourraient ainsi accélérer la livraison en Arabie saoudite du système de défense anti-missile, au prix de 15 milliards de dollars, d'après un accord approuvé en octobre dernier. De plus, Washington pourrait intensifier ses efforts pour intercepter les livraisons d'armes en provenance de l'Iran et prolonger l'interdiction visant les exportations et les importations d'armes iraniennes. Comme le rappelle le WSJ, ces restrictions, fixées par une résolution de l'Onu, sont en vigueur jusqu'au 2020.

La livraison d'armes effectuée par l'Iran à destination de ses alliés dans le Proche-Orient, dont le Hezbollah, constitue la menace la plus importante pour les États-Unis, affirme le quotidien. Les autorités américaines souhaitent, pour l'heure, se concentrer sur les efforts pour vaincre cette menace, en insistant également sur la résolution rapide de l'incertitude politique au Liban après la démission du Premier ministre du pays, Saad Hariri.

«L'état d'incertitude n'aide personne, à part le Hezbollan et ses alliés […]. Plus cela continuera, pire ce sera pour les intérêts de l'Arabie saoudite», a expliqué au Wall Street Journal une source au sein de la Maison-Blanche.

«Acte d'agression» et «allégations irresponsables et provocatrices», Riyad et Téhéran ont échangé dernièrement des invectives, suite au tir d'un missile balistique depuis le sol yéménite en direction de la capitale saoudienne, tir dont la responsabilité de la monarchie du Golfe a été rejetée sur l'Iran.
Téhéran n'a pas tardé à réagir aux allégations de la coalition arabe qui avait plus tôt accusé la République islamique d'être impliquée dans le tir de missile depuis le Yémen en direction de Riyad et de transfert d'armes aux rebelles houthis au Yémen.

Lire aussi:

Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
armements, livraisons, missiles, défense, Iran, Arabie Saoudite, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook