International
URL courte
173
S'abonner

Les projets américains de moderniser les armes nucléaires déployés en Europe, les exercices liés à leur utilisation et les violations du régime de contrôle des armements témoignent que la course aux armements entre dans une phase nouvelle, a confié à Sputnik l’expert allemand Otfried Nassauer.

L'expert en matière d'armes nucléaires du Centre d'information de sécurité transatlantique (BITS) implanté à Berlin, Otfried Nassauer a signalé qu'il ne voudrait pas parler d'une nouvelle guerre froide, mais des «éléments qui avaient rendu la guerre froide possible par le passé».

Otfried Nassauer ne cache pas sa préoccupation à propos de l'évolution de la politique de sécurité en Europe et dans le reste du monde.

«Il se peut que la tendance à réduire d'immenses potentiels d'armes nucléaires de l'époque de la guerre froide sera probablement inversée et se transformera en une renucléarisation», prévient l'expert.

Cette préoccupation ne fait qu'augmenter face à l'intention des États-Unis de moderniser environ 150 ogives nucléaires stockées en Europe.

«Ce sont des bombes larguées par avion. À l'heure actuelle, on développe une version modernisée ce qui les rendra plus précis et amoindrira leur puissance rendant leur utilisation plus flexible qu'auparavant», signale M. Nassauer, n'excluant pas d'ailleurs l'hypothèse que de nouveaux systèmes nucléaires seront déployés en Europe en violation du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.

Dans ce contexte l'expert doute fort que Berlin se joigne au traité sur l'interdiction des armes nucléaires.

«Étant donné que l'Allemagne participe à l'utilisation des armes nucléaires, un tel traité ne sera pas soutenu. Tant que l'Otan table sur la dissuasion nucléaire, les membres de l'Otan qui ne possèdent pas d'armes nucléaires ne feront pas vraiment obstacle aux puissances nucléaires en exercant une pression sur eux», conclut l'expert.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Tags:
course aux armements, guerre froide, OTAN, Otfried Nassauer, Europe, Allemagne, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook