Ecoutez Radio Sputnik
    Recep Tayyip Erdogan

    «Gaffe» de l'Otan: les excuses présentées sont insuffisantes pour Erdogan

    © AP Photo/ Yasin Bulbul, Presidential Press Service, Pool via AP
    International
    URL courte
    22534

    Recep Tayyip Erdogan estime qu'il n'est pas suffisant de présenter simplement des excuses après l'incident avec le portrait du fondateur de la République turque Mustafa Kemal Atatürk, qui a été utilisé en qualité de cible pendant des manœuvres de l'Otan en Norvège.

    Après la publication de photos sur lesquelles le fondateur de la République turque et lui-même avaient été présentés comme des «ennemis», le Président turc Recep Tayyip Erdogan estime insuffisantes les excuses formulées par le ministre norvégien de la Défense, Frank Bakke-Jensen, et le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, eux-mêmes.

    «Vous avez constaté hier un comportement irrespectueux lors des exercices de l'Otan. Il existe des erreurs faites par des hommes non stupides, mais indélicats», a indiqué samedi Recep Tayyip Erdogan, cité par l'agence Reuters. Cet incident «ne peut pas être clos par de simples excuses», a-t-il ajouté.

    Le Président turc a déclaré vendredi que les organisateurs des exercices avaient accroché «un tableau des "ennemis" représentant Atatürk [le fondateur de la République turque Mustafa Kemal Atatürk, ndlr], ainsi que moi-même». Ankara a alors rappelé ses 40 militaires qui participaient aux manœuvres. Selon le quotidien turc Sabah, un expert technique norvégien d'origine turque postait sous un faux compte sur le réseau fermé de l'Otan des messages offensants pour l'Alliance de la part du Président turc.

    Des excuses officielles ont été formulées non seulement par le ministère norvégien, mais également par le commandement du Centre de guerre interarmées de l'Otan, ainsi que par le Secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg.

    «J'ai été informé de cette offense qui a eu lieu pendant la récente manifestation au Centre de guerre interarmées de l'Otan, à Stavanger. Je présente mes excuses pour l'offense causée. Cet indicent est le résultat des actions d'un individu et ne reflète pas les opinions de l'Otan», a indiqué Jens Stoltenberg à l'agence norvégienne NTB.

    Des exercices de l'Otan se déroulent en Norvège du 1er au 18 novembre.

    La Turquie est membre de l'Alliance depuis 1952.

    Le ton ne cesse de monter entre la Turquie et ses alliés au sein de l'Otan. Au point que l'Europe et les États-Unis s'inquiètent qu'Ankara n'aille voir ailleurs. En effet, la Turquie a confirmé l'achat du système antimissile russe S-400, provoquant la colère aussi bien de Washington que de Bruxelles, qui depuis ne cessent d'exiger des comptes sur les motivations de la Turquie, notamment sur son avenir au sein de l'Alliance atlantique. La livraison de S-400 russes à la Turquie devrait commencer d'ici à deux ans.

    Lire aussi:

    «Gaffe» de l'Otan: la provocation visait la Turquie et son peuple, selon Erdogan
    Scandale au sein de l’Otan impliquant la Turquie: Ankara désigne le coupable
    Après l’incident des manœuvres en Norvège, la Turquie sortira-t-elle de l’OTAN ?
    Tags:
    portrait, incident, S-400, Reuters, OTAN, Frank Bakke-Jensen, Mustafa Kemal Atatürk, Recep Tayyip Erdogan, Jens Stoltenberg, Washington, Bruxelles, Norvège, Ankara, Turquie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik