International
URL courte
Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)
0 220
S'abonner

Les militaires russes travaillant au Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont assuré le retour de plus de 60 réfugiés dans les provinces d’Alep et de Homs.

Soixante-quatre réfugiés sont rentrés vendredi chez eux dans deux provinces syriennes, a annoncé samedi Sergueï Kouralenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

«Ces dernières 24 heures, 64 personnes déplacées sont rentrées dans leurs foyers dont 23 personnes dans la province d’Alep et 41 personnes dans la province de Homs», a indiqué le général Kouralenko lors d’un point presse.

Les militaires russes ont acheminé 2,2 tonnes d’aide humanitaire dans le village d’Al-Shahrahiyah. Les habitants de ce village ont accueilli 1.200 réfugiés malgré l’absence de travail et de sources de revenus permanents. Pendant cette opération humanitaire, les médecins militaires russes ont également soigné 101 habitants du village, dont 22 enfants. 

Ce village, qui se trouve dans la zone de désescalade Sud, est l’une des localités de la province de Deraa où la situation humanitaire est la plus difficile, d’après Sergueï Kouralenko.


Dossier:
Évolution de la situation en Syrie (novembre-décembre 2017) (43)

Lire aussi:

La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
zone de désescalade, réfugiés, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Sergueï Kouralenko, Deraa, Homs, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook